De la toison à la pelote

Une filature à Evologia. L’association Laines d’ici qui œuvre pour la valorisation de la laine ...
De la toison à la pelote

Une filature à Evologia. L’association Laines d’ici qui œuvre pour la valorisation de la laine de l’Arc jurassien a acquis 14 machines au Canada et maîtrise désormais le processus de la toison à la pelote

 Photo: archives

De la toison du mouton à la pelote, Laines d’ici maîtrise désormais toutes les étapes de la transformation de la laine.

Depuis le début du mois d’octobre, l’association basée à Cernier dispose de sa propre filature. Un projet unique en Suisse romande. Quatorze machines différentes sont arrivées du Canada avec un formateur qui a transmis son savoir.

En maîtrisant le processus de A à Z, l’association espère pouvoir augmenter le prix d’achat des toisons et inciter les producteurs de l’Arc jurassien à fournir de la matière première de meilleure qualité.

C’est la disparition progressive des sous-traitants avec qui elle travaillait qui a poussé Laines d’ici à consentir cet investissement d’environ 300'000 francs. L’association a reçu notamment le soutien de l’Office fédéral de l’agriculture. Sollicitée, l’Aide suisse aux montagnards a décliné la demande. Depuis la redéfinition en 2009 des territoires susceptibles d’obtenir de l’aide, Cernier ne figure plus en zone de moyenne montagne.

Laines d’ici inaugure ses nouvelles installations avec des portes ouvertes, le 18 novembre de 10h à 16h, à Evologia Cernier. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus