La belle soirée de l’horlogerie neuchâteloise

Le palmarès du 17e Grand Prix d’horlogerie de Genève récompense de nombreuses entreprises présentes ...
La belle soirée de l’horlogerie neuchâteloise

Le palmarès du 17e Grand Prix d’horlogerie de Genève récompense de nombreuses entreprises présentes dans le canton de Neuchâtel

Les lauréats du 17e Grand Prix d'horlogerie de Genève. Les lauréats du 17e Grand Prix d'horlogerie de Genève.

Que serait le Grand Prix d’horlogerie de Genève sans le canton de Neuchâtel ? Sur les seize prix distribués mercredi soir, treize sont liés à l’Arc jurassien dont onze à Neuchâtel. Et le Val-de-Travers est particulièrement mis à l’honneur dans le palmarès de cette 17e édition.

La plus prestigieuse récompense, le Grand Prix de l’Aiguille d’or revient à la montre L.U.C Full Strike de Chopard. Une création développée entre Genève et Fleurier, où la marque compte 150 collaborateurs. Parmigiani Fleurier rafle le Prix de la montre chronographe avec la Tonda Chronor Anniversaire ainsi que le Prix de la montre à fuseaux horaires pour la Toric Hémisphères Rétrograde. Et Kari Voutilainen, dont la petite manufacture est basée à Môtiers, remporte le Prix de la montre métiers d’art pour Aki-No-Kure, développée en collaboration avec un atelier japonais.

D’autres distinctions ont été remises aux maisons Zenith, Chanel, Bulgari, Greubel Forsey et Ulysse Nardin qui sont aussi implantées dans le canton de Neuchâtel.

Le Prix spécial du jury récompense les émailleuses Suzanne Rohr et Anita Porchet qui est native de La Chaux-de-Fonds. /msa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus