Heureux, mais pas surpris de la suppression des épreuves cantonales de compétences

La décision du Grand Conseil neuchâtelois de supprimer les épreuves cantonales de compétences ...
Heureux, mais pas surpris de la suppression des épreuves cantonales de compétences

La décision du Grand Conseil neuchâtelois de supprimer les épreuves cantonales de compétences ne fait que confirmer une décision déjà prise, selon les syndicats d’enseignants

Une décision saluée, mais pas une surprise. C’est en substance la réaction des syndicats d’enseignants SSP et SAEN à la décision du Grand Conseil neuchâtelois de supprimer les épreuves cantonales de compétences pour les degrés 8 et 9 HarmoS.

Claude Grimm, secrétaire régionale en charge des sections enseignement et administration cantonale auprès du syndicat des services publics et Pierre Graber, président du syndicat autonome des enseignants neuchâtelois, estiment tous les deux qu’il ne s’agit que d’une confirmation. La décision avait en fait déjà été prise par le Conseil d’Etat à la suite de grève de novembre 2016.

Ces épreuves de compétences étaient fortement critiquées par le corps enseignant et les syndicats. Considérée comme énormément chronophages, elles ne concernaient en revanche qu’un très petit pourcentage d’élèves. Elles avaient aussi pour effet de réduire la marge de manœuvre des enseignants, en imposant un rythme pas forcément en harmonie avec la progression des classes ou les intérêts des élèves. /lgu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus