Le marché du logement se détend

Détente sur le marché des logements dans le canton de Neuchâtel. Au 1er juin 2017, le taux ...
Le marché du logement se détend

Bonne nouvelle pour les locataires : le marché du logement se détend. Le taux de vacance n'a plus été aussi important depuis l'an 2000

Le nombre de logements vacants n'a plus été aussi important depuis 2000. Infographie produite par la Chancellerie d'Etat. Le nombre de logements vacants n'a plus été aussi important depuis 2000. Infographie produite par la Chancellerie d'Etat.

Détente sur le marché des logements dans le canton de Neuchâtel. Au 1er juin 2017, le taux de vacance était fixé à 1,53%. Ce chiffre dépasse de peu le seuil de pénurie fixé à 1,50%. Il n’a plus été aussi élevé depuis l’an 2000, où le taux de vacance était de 1,84%. Entre 2001 et 2016, le canton a affiché systématiquement une pénurie en matière de logements vacants.

En 2017, le marché de l’immobilier annonce des signes de détente avec 1'444 objets disponibles, soit 373 de plus qu’une année auparavant. Tous les districts présentent une augmentation du nombre de logements vacants. Celui de Neuchâtel affiche l’augmentation la plus forte (+130 logements vacants), suivi par celui de La Chaux-de-Fonds. C’est dans le Val-de-Travers que la hausse d’appartements vacants est la moins marquée (+10 logements).

Ces informations sont extraites de l’enquête annuelle sur les logements vacants réalisée par le service de statistique du canton.

 

Locaux commerciaux vacants en diminution

Toujours au 1er juin, le canton recensait 175 locaux commerciaux vacants. Cela représente une surface totale de 37'362 m2, soit une diminution de 29% par rapport à 2016. Seuls les districts de La Chaux-de-Fonds et du Val-de-Ruz ont augmenté leur surface de locaux vacants, celui de La Chaux-de-Fonds dans la plus grande mesure (+824 m2). /aju-comm


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus