Garantie financière de l'État pour le CNP

Le Conseil d'État propose au parlement de réévaluer le montant des cautionnements accordés ...
Garantie financière de l'État pour le CNP

Le Conseil d'État propose au parlement de réévaluer le montant des cautionnements accordés au Centre neuchâtelois de psychiatrie à hauteur de 110 millions de francs. Le CNP a besoin de cette garantie pour assurer son fonctionnement et poursuivre sa réorganisation

 Le Centre neuchâtelois de psychiatrie a besoin de cautionnements de l'État pour pouvoir emprunter de l'argent nécessaires à son fonctionnement et à ses investissements.

Le Centre neuchâtelois de psychiatrie a besoin de pouvoir emprunter de l’argent pour assurer son fonctionnement et poursuivre le regroupement de ses activités. Dans ce but, le Conseil d’Etat propose au parlement de réévaluer le montant des cautionnements à hauteur de quelque 110 millions contre 52 actuellement. Le gouvernement demande aussi au Grand Conseil de débloquer une subvention de deux millions de francs pour adapter les règles de comptabilité du CNP. /comm-gwe


Actualisé le

 

Actualités suivantes