Le nombre de lycéens en hausse

Les effectifs des lycées neuchâtelois sont en légère hausse par rapport à l’an dernier. 2'383 ...
Le nombre de lycéens en hausse

Les effectifs des lycées neuchâtelois sont en légère hausse par rapport à l’an dernier. 2'383 jeunes reprennent les cours lundi, dont 908 en 1re année

L'antenne de Fleurier du Lycée Jean-Piaget accueille les élèves de l'option Pédagogie. L'antenne de Fleurier du Lycée Jean-Piaget accueille les élèves de l'option Pédagogie.

Les trois lycées du canton de Neuchâtel ont toujours la cote. Pour la rentrée lundi, 2'383 jeunes retrouvent les salles de classe, soit 62 de plus que l’an dernier (+2,7 %).

En première année, ils seront 908 à commencer une des deux filières de formation générale, contre 854 en 2016. Sur ce nombre, 792 ont opté pour la filière menant à la maturité gymnasiale (+57) et 116 ont choisi le certificat de culture générale (-3).

 

Jean-Piaget en hausse

Le nombre d’élèves de 1re année augmente particulièrement pour la filière maturité gymnasiale du Lycée Jean-Piaget (+65), ce qui nécessite l’ouverture de trois nouvelles classes par rapport à la rentrée précédente. Les effectifs de l’institution installée à Neuchâtel et Fleurier sont en légère baisse (-3) dans la filière de culture générale. L’option Pédagogie a trouvé son public. Pour sa deuxième rentrée, elle attire 20 élèves – contre 18 l’an dernier – sur le site de Fleurier.

Toujours en 1re année, les effectifs sont en baisse au Lycée Denis-de-Rougemont de Neuchâtel (-29) et le nombre de classes diminue également (-2).

Enfin le Lycée Blaise-Cendrars à La Chaux-de-Fonds voit le nombre d’élèves de 1re année augmenter légèrement (+11) et l’ouverture d’une classe supplémentaire.

 

Maturité bilingue à la peine

Les maturités bilingues n’ont pas attiré autant de monde qu’en 2016. À Neuchâtel, au Lycée Denis-de-Rougemont, seules deux classes français-anglais ont pu être ouvertes, contre trois l’année dernière. À La Chaux-de-Fonds, au Lycée Blaise-Cendrars, une classe français-anglais est mise en place, mais les inscriptions étaient insuffisantes pour ouvrir une classe français-allemand. /mwi

Loading...

Loading...


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus