L’Etat face à son dilemme financier

Les communes neuchâteloises devraient participer à l’effort financier du canton à hauteur de ...
L’Etat face à son dilemme financier

Les communes neuchâteloises devraient participer à l’effort financier du canton à hauteur de 25 millions de francs. Une bascule de point d’impôt est notamment à l’étude

Les finances neuchâteloises sont un casse-tête. Fin septembre 2016, au moment de présenter le budget 2017 adopté trois mois plus tard dans la douleur, le canton proposait de reporter 25 millions de charges sur les communes. Ce report pourrait se faire par une bascule d’impôts. C’est une des pistes envisagées.

Le ministre des finances Laurent Kurth le confirme : cette solution – au côté d’autres – est actuellement en discussion. Elle permettrait de concrétiser la participation des communes à l’effort financier que doit faire le canton.

Pour sa part l’Association des communes neuchâteloise temporise. Son président, le Vallonnier Frédéric Mairy, rappelle que les communes ont déjà repris à leur charge plusieurs dépenses, en matière scolaire notamment. Sous forme de bascule, ces 25 millions de francs représenteraient 4 points d’impôt des communes vers l’Etat. Le président de l’ACN émet des doutes : la participation demandée aux communes n’est pas totalement justifiée pour l’instant. L’ACN a notamment des doutes sur le montant – 25 millions – fixé par le canton.

Les discussions entre les communes et le canton vont se poursuivre. Le Grand Conseil sera appelé à se prononcer sur ces mesures d’ici la fin de l’année lors de l’élaboration du budget. C’est-à-dire après le 24 septembre et les trois scrutins tests pour le canton. /aju


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus