L'Oloïde ou l'union de deux cercles

Une sculpture mobile trône au centre du giratoire du Grand Ruau. Milvignes et Neuchâtel ont ...
L'Oloïde ou l'union de deux cercles

Une sculpture mobile trône au centre du giratoire du Grand Ruau. Milvignes et Neuchâtel ont inauguré mercredi l'oeuvre de Pierre Müller

L'Oloïde trône fièrement au centre du giratoire du Grand Ruau. L'Oloïde trône fièrement au centre du giratoire du Grand Ruau.

Il a été baptisé « L'Oloïde », en hommage à sa forme géométrique : une enveloppe convexe de deux cercles orthogonaux passant chacun par le centre de l'autre. Cette sculpture mobile, qui ne laisse personne indifférent, a été inaugurée mercredi en présence des autorités de Milvignes et de Neuchâtel, de responsables de Philip Morris et de son artiste. Cet « orthobicycle », autre doux nom pour cette représentation géométrique, mesure près de 7 mètres 60 de long pour 4 mètres 70 de haut et pèse 1150 kilos. L'oeuvre de Pierre Müller, un ferblantier retraité, a la particularité d'être mobile. L'Oloïde est en effet fixé sur un axe central, mais en partie monté sur roulement à billes. Les caresses du vent impriment ainsi un léger mouvement de rotation à cet engin aérodynamique.

Installé au centre du rond-point du Grand Ruau depuis fin janvier, cette sculpture est le fruit d'un concours d'idées lancé par la commune de Milvignes en 2016. Le projet, qui aura coûté 121'500 francs, a été financé par plusieurs entités. L'Office fédéral des routes, Philip Morris et la Ville de Neuchâtel auront participé respectivement à hauteur de 38'000 francs, 30'000 francs et 10'000 francs. Le reste ayant été assumé par Milvignes. /dsa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus