Que va devenir le Comptoir du Val-de-Travers ?

Lors de l’assemblée générale, le comité du Comptoir du Val-de-Travers a souligné qu’il ne savait ...
Que va devenir le Comptoir du Val-de-Travers ?

Le comité ne sait pas encore où aura lieu la prochaine édition prévue en 2018

Le Comptoir du Val-de-Travers pourrait rester à la patinoire de Fleurier. Le Comptoir du Val-de-Travers pourrait rester à la patinoire de Fleurier.

L’avenir du Comptoir du Val-de-Travers est incertain. Lors de l’assemblée générale, mardi soir, le comité a souligné que le lieu où pourrait être organisée la prochaine édition en 2018 n’était pas encore connu.

En septembre 2016, l’annonce avait été faite que la manifestation déménagerait pour s’installer sur la place Longereuse à Fleurier. La Commune de Val-de-Travers a refusé cette solution et proposé un lieu proche, aux Lerreux. Mais la nature du terrain n’est pas propice à l’installation d’une grande tente et les coûts seraient trop élevés. Les responsables du comptoir envisagent de revenir à la patinoire. Mais il faut encore faire des calculs et des plans, car depuis les travaux réalisés sur place, il n’est plus possible de retirer la bande autour de la glace, ce qui fait perdre de la surface disponible.

Le comité avait aussi envisagé de décaler les dates de la manifestation pour l’organiser du 26 octobre au 4 novembre 2018. Fin août, les gens reviennent de vacances et n’ont plus forcément le budget pour faire des achats. Mais les exposants présents lors de l’assemblée générale ont fait remarquer qu’il y avait de nombreux autres comptoirs en automne. La majorité d’entre eux préfèrent garder la période habituelle.

Enfin, le comité doit faire face à un défi financier. Le Comptoir du Val-de-Travers est le moins cher de toutes les manifestations de ce type étudiées en Suisse romande. Les exposants bénéficient d’un faible prix pour la surface louée et l’entrée reste gratuite pour le public. Mais certains coûts ne cessent d’augmenter pour les organisateurs qui espèrent une aide de la part de la Commune. Pourquoi pas un geste financier, ou, au moins, des prestations qui ne seraient pas facturées, comme le balayage et la pose de barrières par exemple. Certains exposants ont souligné l’importance de l’implication communale dans d’autres comptoirs et espèrent que Val-de-Travers prendra le même chemin. /msa

Le comité du Comptoir du Val-de-Travers doit trouver des solutions. Le comité du Comptoir du Val-de-Travers doit trouver des solutions.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus