La gauche en voie de perdre la bataille des amendements

Le débat sur le budget 2017 de l’Etat de Neuchâtel au Grand Conseil s’est transformé en lutte ...
La gauche en voie de perdre la bataille des amendements

Château de Neuchâtel,Neuchâtel

Le débat sur le budget 2017 de l’Etat de Neuchâtel au Grand Conseil s’est transformé en lutte sur les nombreux amendements déposés lors de la discussion au sein de la commission financière. Dans l’ensemble, les propositions de la droite qui promeuvent des économies supplémentaires ont passé la rampe, tandis que celles de la gauche visant à augmenter les revenus ont été refusées. L’étude des amendements n’est pas terminée et reprendra mercredi après-midi dès 13h30.

 

NOMAD touché

Les libéraux-radicaux ont retiré un amendement concernant l’aide au maintien à domicile qui aurait pu permettre une économie de 1,6 million de francs. Une coupe qui, selon le Conseil d’Etat, aurait provoqué une augmentation des coûts dans d’autres domaines à hauteur de 2,7 millions de francs, par la création de lits supplémentaires dans les hôpitaux ou par des placements de personnes hors cantons. Les élus PLR se sont ralliés à la proposition du Conseil d’Etat de réduire cette aide de 0,6 million de francs seulement.

 

Les élus passent à la caisse

Les députés ont aussi touché leur propre porte-monnaie. Ils ont accepté une diminution de leurs jetons de présence de 35'000 francs et le plafonnement des indemnités de déplacement pour 18'600 francs, ainsi que la non-majoration des indemnités de déplacement de 20'500 francs.

Les élus ont également accepté une baisse du traitement des membres du Conseil d’Etat de 2,5%, soit une économie de 33'000 francs.

 

Majorité des trois cinquièmes

Le budget 2017 amendé prévoit un déficit de 50 millions de francs. Il ne respecte pas les mécanismes du frein à  l’endettement. Il devra donc être accepté à la majorité des trois cinquièmes des députés, soit 69 voix, pour passer la rampe. /mwi


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus