La Ville de Neuchâtel surfe sur les chiffres noirs

La Ville de Neuchâtel est loin du marasme financier dans lequel le Canton est embourbé. Son ...
La Ville de Neuchâtel surfe sur les chiffres noirs

Conseil communal, Ville de Neuchâtel, Budget 2017 Le Conseil communal de Neuchâtel a présenté in corpore le budget 2017 de la Ville mardi matin.

La Ville de Neuchâtel est loin du marasme financier dans lequel le Canton est embourbé. Son budget 2017 table sur un léger bénéfice de 190'800 francs. Les recettes fiscales s’annoncent stables à 149 millions de francs, malgré une légère baisse du côté des personnes morales. En dépit de la conjoncture difficile, le Conseil communal reste confiant au vu de la santé des entreprises situées sur le territoire communal, qui « reste bonne », selon le conseiller communal en charge des finances, Fabio Bongiovanni. La diversité des secteurs représentés joue aussi un rôle entre l’industrie du tabac, qui reste le principal contributeur, le médical et l’informatique notamment.

Quant aux investissements, ils devraient être en hausse l’an prochain et s’élever à 36,5 millions de francs. La moitié de cette somme a déjà été accordée par le Conseil général et concerne notamment les travaux menés à la Collégiale et au Musée d’ethnographie.

Décisions cantonales surveillées de près

La vigilance reste malgré tout de mise au vu des décisions qui seront prises sur le plan cantonal et qui auront des répercussions sur les finances de la Ville, comme la réforme de la péréquation intercommunale et la participation des communes au redressement des finances cantonales, à hauteur de 25 millions de francs.

Si les charges sont maîtrisées dans l’ensemble pour ce budget 2017, selon le Conseil communal, une rubrique est en hausse, de 3,5 % : celle des charges de transfert. Celles-ci intègrent des éléments sur lesquels l’exécutif n’a pas de prise, comme le pot commun en matière de transports.

Au premier janvier, la fortune nette devrait s’élever à 53 millions de francs et les réserves à environ 40 millions de francs. Le Conseil communal entend par ailleurs poursuivre ses efforts pour adapter ses charges aux revenus à disposition.

Ce budget 2017 sera adopté vraisemblablement en février par les nouvelles autorités qui sortiront des urnes le 27 novembre. En attendant, seules les dépenses absolument nécessaires pourront être réalisées.

La qualité des finances de la Ville de Neuchâtel lui vaut par ailleurs la première place du classement 2015 de l’Institut des hautes études en administration publique de l’Université de Lausanne, qui compare 19 villes. /sbe


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus