La commission financière refuse l'entrée en matière sur le budget

Avec 11 millions de déficit, le budget 2016 du canton de Neuchâtel crée la discorde au sein ...
La commission financière refuse l'entrée en matière sur le budget

 Le budget met tout le monde d'accord sur un point: il promet des discussions musclées.

Avec 11 millions de déficit, le budget 2016 du canton de Neuchâtel crée la discorde au sein des partis politiques. La commission financière refuse l’entrée en matière de justesse, par 8 voix contre 7. Les résultats du vote ont été communiqués aux médias par le Parti libéral-radical, qui dénonce un budget trop risqué et hors du cadre de redressement des finances. Il demande au Conseil d’Etat de présenter un exercice davantage réaliste, faisant état d'un exercice laissant présager en réalité 50 millions de déficit .

Le président de la commission financière, le Vert Fabien Fivaz, regrette cette non-entrée en matière. « Le message envoyé par les libéraux-radicaux est regrettable. Aucune discussion n’est possible, c’est non d’emblée. Mais quand le PLR a voté la motion de droite portant sur les 164 millions d’économies, nous nous sommes tous mis à la table des discussions pour trouver des solutions ! Aujourd’hui, ce budget est la première pierre à l’édifice pour parvenir à ces 164 millions d’économies. Pour parvenir à leur plan, je précise ! Et ils stoppent d’emblée le dialogue ? Je ne comprends pas. »

Le Conseil d’Etat peut décider de reprendre son budget ou de le présenter tel quel à l’ensemble des députés mais en novembre déjà. Ces derniers se prononceraient alors sur une entrée en matière. Si elle devait être refusée, le gouvernement disposerait d’un mois de plus pour ficeler un exercice jugé convenable par les élus. /abo


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus