Le HC Bienne prêt à faire tomber le champion

Après leur victoire 3-2 à l’aller, les Seelandais reçoivent ce mardi le champion d’Europe Frölunda ...
Le HC Bienne prêt à faire tomber le champion

Après leur victoire 3-2 à l’aller, les Seelandais reçoivent ce mardi le champion d’Europe Frölunda en quart de finale retour de la Ligue des Champions (19h45). L’occasion rêvée de frapper un grand coup sur la scène européenne

Le HC Bienne caresse l'espoir de valider son billet pour les demi-finales devant son public. (Photo : Jonathan Vallat) Le HC Bienne caresse l'espoir de valider son billet pour les demi-finales devant son public. (Photo : Jonathan Vallat)

Une place dans le dernier carré de la Ligue des Champions. Son nom dans le top 4 européen. C’est à la porte de cet énorme exploit que le HC Bienne s’apprête à frapper ce mardi soir. Les Seelandais accueillent le champion d'Europe en titre, Frölunda, à 19h45 en quart de finale retour après leur étonnante victoire 3-2 en Suède lors du match aller il y a une semaine.


David Ullström : « Une immense rivalité pour moi »

Sortir le champion, vainqueur de trois des quatre dernières éditions de la compétition, ferait du bruit au-delà des frontières suisses. David Ullström, le Suédois du HC Bienne, n’attend que ça. Lui, le natif de Jönköping dont le club, le HV 71, fait partie des grands rivaux de Frölunda. « Franchement, c’est un grand honneur de les affronter. J’ai grandi à une heure de Göteborg donc pour moi ça représente une immense rivalité. Si on les bat, rien ne pourra me rendre plus heureux », place malicieusement l’attaquant biennois.


53 tirs à 18, la stat' à ne pas reproduire

Mais avant de s’enflammer, on se souvient que Bienne a été littéralement assiégé la semaine dernière en Suède. Les Suédois ont mitraillé le but de Jonas Hiller avec 53 tirs cadrés (85 tirs en tout) contre seulement 18 en faveur des Seelandais ! « Ils mettent beaucoup de puck sur le but donc je ne crois pas que les 50 tirs étaient tous dangereux. Ils ont eu cinq power-play, nous seulement deux donc ça s'explique aussi… Mais, c’est vrai, ils ferment très vite la glace, mettent une grosse pression donc il faudra être prêt. Clairement, le match aller a été une bonne leçon donc j’espère qu’on saura s’appuyer dessus pour mieux contrôler la rondelle », analyse l’attaquant seelandais.

Assiégé à l'aller, Jonas Hiller ne se met pas la pression

« Si on commence à jouer défensif, ça va aller trop vite… »

Avec cet avantage d’un but acquis au Frölundaborg, Bienne sera virtuellement qualifié au coup d’envoi à 19h45 à la Tissot Arena. « Il faudra jouer pour gagner le match », coupe court le gardien Jonas Hiller. « Un match nul nous qualifierait mais si on commence à jouer défensif, ça va aller trop vite… », prévient le dernier rempart biennois qui a sauvé la patrie à plusieurs reprises au match aller. Bienne est prévenu. Outre leur puissance de feu, les Suédois savent aussi réagir. Au tour précédent, les Frölunda Indians ont collé un 8-2 à leurs compatriotes du Färjestad Karlstad après avoir perdu 6-3 au match aller. On appelle ça l'orgueil du champion. Mais le HC Bienne s'est mis en tête de ne pas respecter la hiérarchie. /jpi


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus