Les destins liés de Valentin Nussbaumer et Gilian Kohler

Les deux jeunes pépites de 19 ans du HC Bienne vont honorer leur première cape en Équipe de ...
Les destins liés de Valentin Nussbaumer et Gilian Kohler

Les deux jeunes pépites de 19 ans du HC Bienne vont honorer leur première cape en Équipe de Suisse A ce jeudi face à l’Allemagne

Valentin Nussbaumer et Gilian Kohler vont vivre ensemble leur première sélection en équipe de Suisse. Valentin Nussbaumer et Gilian Kohler vont vivre ensemble leur première sélection en équipe de Suisse.

Ils sont devenus potes dès qu’ils se sont rencontrés en U16 au HC Bienne. Depuis, ces deux-là font tout ensemble. Les équipes de jeunes à Bienne, jouer en National League sous le maillot seelandais, franchir les paliers des équipes de Suisse juniors jusqu’à disputer les mondiaux U20 sur la même ligne d’attaque cet hiver… « D’ailleurs, le dernier jour de ces championnats du monde, quand on a fait nos valises, on était sûr que c’était la dernière fois que l’on prenait nos habits de l’équipe suisse pour au moins un an et demi ou deux », sourit Valentin Nussbaumer. Mais non, leurs destins, intimement liés, filent à vitesse grand V. Et à 19 ans seulement, le sélectionneur Patrick Fischer a décidé de les intégrer à sa classe biberon du hockey suisse qu’il testera face à l’Allemagne, ce jeudi soir à Herisau (20h15) et vendredi à Olten (20h15).

Destins liés

« Je ne m’y attendais pas du tout. Recevoir un message comme ça un après-midi, une sélection avec l’équipe A… C’était une grande surprise », confie Gilian Kohler alors que le jeune attaquant de Sonceboz disputait il y a moins d’un an ses premiers matches en Swiss League sous le maillot du HC Ajoie qui l’avait attiré en prêt. « Ouais ça va vite, mais on doit aussi beaucoup remercier le HC Bienne qui nous a fait énormément progresser. On a fait aussi de sacrés mondiaux, c’est ce qui nous a peut-être permis d’être pris par Patrick Fischer », renchérit le Jurassien Valentin Nussbaumer. Ils seront sept petits nouveaux à étrenner le prestigieux maillot de la Nati face à l’Allemagne. Nul doute que les deux amis ne seront jamais loin l’un de l’autre.

Passer la grande porte ensemble

« Arriver en sélection avec quelqu’un que l’on connaît, je pense que c’est un avantage », place Gilian, le plus timide, tandis que Valentin a déjà connu une expérience d’un an et demi au Québec en Ligue junior majeur. Mais pas question d’y aller sur la pointe des pieds. « On y va sans pression, mais on nous a pris aussi pour montrer ce qu’on vaut au plus haut niveau », ose Valentin Nussbaumer. Le 21 janvier dernier contre Ambri, ce dernier avait distillé une merveille de passe décisive à son pote Gilian qui avait inscrit ce soir-là son premier but en National League. Bis repetita face aux Allemands ? Pour une entrée fracassante sur la scène internationale, ça le ferait… /jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus