Pour le plus grand bonheur de Taylor Swift

Au bout du suspense,Kansas City a conservé sa couronne. A Las Vegas, les Chiefs ont remporté ...
Pour le plus grand bonheur de Taylor Swift

Pour le plus grand bonheur de Taylor Swift

Photo: KEYSTONE/AP/John Locher

Au bout du suspense,Kansas City a conservé sa couronne. A Las Vegas, les Chiefs ont remporté le Super Bowl à la faveur de son succès 25-22 en prolongation face à San Francisco.

La présence de Taylor Swift dans les tribunes a, bien sûr, électrisé cette soirée dans le Nevada. 'Incroyable', a glissé la popstar à l'oreille de son petit ami Travis Kelce, victorieux, entre deux embrassades sur la pelouse après la rencontre.

Collier doré autour du cou marqué du no 87 de son petit ami, la chanteuse a attiré l'attention en tribunes, descendant notamment une bière à toute vitesse. Avec sa romance, elle a fait basculer la NFL, déjà toute puissante, dans une autre dimension depuis plusieurs mois, grâce à sa notoriété phénoménale.

D'autres célébrités se sont pressées à Las Vegas, parmi les 300'000 visiteurs du weekend, et surtout dans l'Allegiant Stadium (65'000 places), comme le basketteur LeBron James, la chanteuse Lana Del Rey ou la popstar Beyoncé, qui a publié pendant la rencontre deux nouveaux morceaux.

'Queen Bey' a ainsi un peu éclipsé le traditionnel show de la mi-temps et la performance du crooner américain Usher, qui a revisité ses meilleurs titres avec un spectacle nostalgique à la chorégraphie léchée, profitant de la complicité notamment d'Alicia Keys.

Dynastie

Sur la pelouse, la grande finale de la NFL, organisée pour la première fois à Las Vegas, a offert un suspense intense, pour une victoire des Chiefs, la troisième en cinq ans après 2020, déjà face aux 49ers, et 2023. C'est la première fois qu'une franchise conserve son trophée depuis les New England Patriots en 2004.

Le quarterback star Patrick Mahomes (28 ans), grand artisan du retour des siens au coeur de la rencontre, remporte ainsi son troisième titre, assorti d'une troisième distinction de MVP. A son poste, seuls Tom Brady, Terry Bradshaw, Troy Aikman et Joe Montana ont soulevé au moins trois fois le trophée Vince Lombardi.

Les défenses ont plutôt pris le pas sur les attaques au cours d'une rencontre extrêmement serrée, poursuivie en prolongation après une égalité 19-19 à l'issue des quatre quart-temps réglementaires.

Travis Kelce décisif

Les 49ers avaient frappé les premiers avec trois points au pied de Jake Moody puis un touchdown de Christian McCaffrey (11e minute du 2e quart-temps), qui a fait parler sa pointe de vitesse, lui le petit-fils de Dave Sime, vice-champion olympique du 100 m aux Jeux olympiques de Rome en 1960.

Menés 10-3 à la mi-temps, les Chiefs paraissaient tendus, à l'image de l'improbable bousculade de Travis Kelce sur son entraîneur Andy Reid, semblant frustré par sa faible utilisation. Mais le favori de Taylor Swift s'est bien repris ensuite: il a aidé son équipe à se rapprocher de l'en-but sur une action décisive en fin de temps réglementaire, permettant ensuite aux Chiefs d'arracher l'égalisation par un coup de pied de Harrison Butker à trois secondes du terme.

En prolongation, les 49ers ont pris la main grâce à 3 points au pied, mais ont ainsi ouvert la porte au touchdown (6 points) victorieux de Mecole Hardman, parfaitement trouvé par Mahomes, exceptionnel en fin de match

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus