Peine avec sursis requise à l'encontre de Frédéric Hainard

Frédéric Hainard. Frédéric Hainard.

« Les témoins mentent », déclaration de Frédéric Hainard. L’ancien conseiller d’Etat comparaît lundi devant le Tribunal de Police de Neuchâtel pour abus d’autorité et contrainte notamment, dans l’affaire Olivia.

Tout au Long de son audition, Frédéric Hainard n'a pas cessé de minimiser sa participation aux faits qui lui sont reprochés. Il martèle qu’il n’a eu qu’un rôle d’observateur lors des nombreuses auditions d'Olivia,  de sa fille et de l'ami de celle-ci.

L’ancienne collaboratrice et compagne de Frédéric Hainard n’a pas comparu, certificat médical oblige. Dans ce contexte, le juge a décidé de séparer les causes. Elle sera donc jugée lorsqu’elle sera en état de l’être.

Autre coup dur pour la partie plaignante : le procureur, qui ne s'est pas présenté à l'audience, également pour raisons médicales, a requis une peine de 90 jours amende avec sursis pendant deux ans à l’encontre de Frédéric Hainard.

L'audience se poursuit avec les plaidoiries. /sma


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus