Plus de 130 projections au NIFFF

Le Festival international du film fantastique de Neuchâtel, c’est du 4 au 12 juillet dans la ...
Plus de 130 projections au NIFFF

What We Do in the Shadows, des réalisateurs néo-zélandais Jemaine Clement et Taika Waititi What We Do in the Shadows, des réalisateurs néo-zélandais Jemaine Clement et Taika Waititi

Le Festival international du film fantastique de Neuchâtel, c’est du 4 au 12 juillet dans la capitale cantonale. Le NIFFF promet une programmation variée et des événements parallèles étoffés. Plus de 130 projections sont au menu, dont 79 longs métrages et 33 courts.

La compétition internationale présente 14 titres, offrant un vaste panorama de genres et de pays : de l'horreur gothique au documentaire humoristique en passant par la romance paranoïaque, par des auteurs venant de Norvège, de Nouvelle-Zélande ou encore du Mexique.

Pour élaborer cette sélection, les organisateurs ont visionné quelque 450 longs métrages. Ils ont choisi des films figurant parmi les plus significatifs du moment, mais aussi des prises de risque avec des auteurs d'avant-garde.

 

Nouveautés

Ils ont aussi visionné 650 courts métrages, soit plus du double de l'an passé. L'élargissement est lié à une production actuellement foisonnante, mais aussi à la création d'une nouvelle section dédiée aux courts métrages asiatiques, en plus des suisses et européens.

Le festival organise une nouvelle fois le symposium « Imaging the future », qui explore des domaines variés comme l'art contemporain, le design et les jeux vidéo. Evénement inédit à Neuchâtel, l' « Epic Game Jam » réunira amateurs et professionnels pour créer de nouveaux jeux vidéos en 45 heures.

Parmi les nouveautés figure aussi le colloque « TV Series Storyworlds ». Ce programme de discussion dédié aux professionnels vise à mettre en regard de grandes séries télévisuelles internationales à succès avec la situation de la production suisse actuelle.

 

Stars

La star Georges R.R. Martin, auteur et scénariste de la saga « Game of Thrones », sera de la partie. Invité d'honneur du festival, il lèvera un peu le voile sur ses aspirations et son travail lors d'une masterclass, et aura carte blanche pour présenter plusieurs films.

Kevin Smith, l'une des figures de proue du cinéma indépendant américain des années 1990, est également invité d'honneur. Le réalisateur quarantenaire est aussi connu pour son personnage mutique et récurrent de Silent Bob.

L'artiste Hans Ruedi Giger, décédé en mai, fera l'objet d'un hommage. Il était autrefois venu à Neuchâtel « pour défendre quelques fous qui se lançaient dans un projet absurde: le NIFFF ». Le festival n'aurait pas vu le jour sans son appui selon les organisateurs.

Cette 14e édition est dotée d’un budget de 1,6 million de francs, soit 150'000 francs de plus que l’an dernier. Des soutiens financiers accrus ont permis de consolider les ressources humaines. /ats-aju


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus