Le Conseil d’Etat à l’écoute des partis

Le gouvernement neuchâtelois veut être attentif aux remarques des partis politiques. Pour la ...
Le Conseil d’Etat à l’écoute des partis

Le gouvernement a eu l'occasion d'échanger avec les partis sur de nombreux dossiers. Le gouvernement a eu l'occasion d'échanger avec les partis sur de nombreux dossiers.

Le gouvernement neuchâtelois veut être attentif aux remarques des partis politiques. Pour la première fois depuis le début de la législature, il a rencontré lundi des représentants des groupes libéral-radical, socialiste, UDC, PopVertsSol et Vert'libéraux. La rencontre s’est tenue à l'Abbaye de Bevaix.

Finances

Les partis ont souhaité être renseignés sur l'élaboration du budget 2014. Le collège a évoqué les principales difficultés rencontrées actuellement. Il a également indiqué qu'aujourd'hui l'objectif fixé par les mécanismes de frein à l'endettement n'est pas encore respecté.

HNe

La situation de l’Hôpital neuchâtelois a aussi été évoquée à la demande des représentants du Parti socialiste neuchâtelois et des Vert'libéraux. Les référendums et l'initiative concernant la politique hospitalière sont soumis à la population neuchâteloise le 24 novembre. Dans ce cadre, le Conseil d'Etat veut placer le dossier hospitalier dans le contexte de la politique sanitaire nationale.

Mobilité

Les partis politiques ont insisté sur l'importance économique et démographique de la mobilité après le refus du RER Transrun dans les urnes; une inquiétude partagée par le Conseil d'Etat. Il rappelle que, depuis son entrée en fonction, le gouvernement a multiplié les rencontres avec les différents partenaires pour faire avancer le dossier.

Forage gazeux

Le projet de forage gazeux dans le Val-de-Travers fait également réagir certains partis politiques. Ils demandent au gouvernement de communiquer plus largement sur le dossier. Le Conseil d’Etat prend note de la remarque. Il rappelle que le décret voté par le Grand Conseil établit que des investigations sont autorisées uniquement lors d’un forage traditionnel et non lors d’un forage en vue de dénicher du gaz de schiste. Le gouvernement souligne qu’un rapport du Département du développement territorial et de l'environnement est en cours. Dès lors, le Conseil d’Etat neuchâtelois s’exprimera au terme de cette analyse. /aju


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus