Succession d'Alain Ribaux à la Ville de Neuchâtel: le peuple devra voter

Une élection chasse l’autre dans le canton ! Les citoyens de la ville de Neuchâtel seront ...
Succession d'Alain Ribaux à la Ville de Neuchâtel: le peuple devra voter

Alain Ribaux Une élection complémentaire est nécessaire pour désigner le successeur d'Alain Ribaux au Conseil communal de Neuchâtel.

Une élection chasse l’autre dans le canton !  Les citoyens de la ville de Neuchâtel seront prochainement appelés aux urnes pour désigner le successeur d’Alain Ribaux au Conseil communal. Cette élection complémentaire est nécessaire en raison du renoncement des trois viennent-ensuite de la liste PLR, Jean-Charles Authier, Amélie Blohm Gueissaz et Béatrice Haeny.

La date du scrutin n’a pas encore été fixée, mais il ne devrait pas intervenir avant septembre, en raison des vacances d‘été. Cela signifie que l’exécutif de la ville de Neuchâtel pourrait siéger, dès le 28 mai, avec seulement quatre conseillers communaux.

La section de Neuchâtel du Parti libéral-radical a donné jusqu’au 31 mai midi à ses membres pour annoncer leur intérêt à succéder à Alain Ribaux au Conseil communal.  C’est l’assemblée générale du parti qui désignera le candidat officiel le 5 juin.

 

Siège PLR en danger ?

Cette élection complémentaire par le peuple ouvre la porte à des candidatures d’autres partis, qui pourraient contester le siège  PLR.  Aucune formation n’exclut la possibilité de présenter un candidat.

Quelques noms circulent déjà: Fabio Bongiovanni pour le PLR, Matthieu Béguelin et Baptiste Hurni pour le PS, Vincent Pahud pour le PDC.  L’UDC pourrait aussi se profiler, même si le parti agrarien ne compte plus aucun représentant au Conseil général.

Il n’est pas impossible non plus que personne ne conteste le siège du PLR. Dans ce cas, l’élection serait tout simplement tacite.

Le siège d’Alain Ribaux au Conseil national fait aussi l’objet de discussions au sein du PLR. Aucun des trois viennent-ensuite, Sylvie Perrinjaquet, Pierre-André Monnard et Jean-Jacques Wenger, n’a encore accepté ni refusé le poste.  La succession de l’UDC Yvan Perrin à Berne est en revanche réglée : c’est Raymond Clottu qui le remplace.

Enfin, le successeur du socialiste Jean-Nat Karakash au Conseil communal de Val-de-Travers est désigné mardi soir par le PS. Sa candidature devra encore être avalisée par le Conseil général. /fpa


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus