Un dépouillement simultané pour sauver le scrutin du 14 avril ?

La décision du gouvernement neuchâtelois de ne reporter du 14 au 28 avril que l’élection au Conseil d’Etat fait des vagues. L’UDC envisage de faire recours. Ses juristes attendent l’arrêté de convocation qui doit paraître dans la Feuille officielle de vendredi.

Le Conseil d’Etat a décidé de reporter l’élection sur la base de l’article 75 de la Loi sur les droits politiques. La même loi stipule que les deux élections ont lieu en principe simultanément. Le Conseil d’Etat estime qu’à deux semaines d’intervalle, la simultanéité est respectée.

Une analyse qui ne convainc pas l’avocat Alexis Bolle : selon lui, la solution serait de conserver les suffrages du 14 avril sous scellés en attendant ceux du 28 avril pour le Conseil d’Etat. Ainsi, tous les votes seraient dépouillés simultanément, le 28, sans que l'un soit biaisé par l'autre. /sma-aes


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus