Claude Nicati tire un bilan positif de son passage au Conseil d’Etat

La fusion des entreprises de transports TN et TRN, la reconnaissance nationale de la future ...
Claude Nicati tire un bilan positif de son passage au Conseil d’Etat

Claude Nicati Claude Nicati est satisfait de son bilan à la tête du Département de la gestion du territoire.

La fusion des entreprises de transports TN et TRN, la reconnaissance nationale de la future route d’évitement des villes du Haut, ou encore la création d’une Loi sur la protection et la gestion des eaux. Claude Nicati estime avoir mené à bien ou mis sur les rails de nombreuses réformes durant ses quatre ans au Conseil d’Etat neuchâtelois. Il tire un bilan relativement satisfaisant de son travail à la tête du Département de la gestion du territoire, malgré d’importants échecs.


Gros projets refusés en votation

Claude Nicati a été désavoué à deux reprises par le peuple neuchâtelois, lors de la votation sur le RER et sur la Loi sur l’approvisionnement en électricité. Des discussions sont en cours pour proposer un nouveau projet de ligne ferroviaire rapide entre le Haut et le Bas du canton, mais Claude Nicati pense que cela risque de prendre du temps, beaucoup de temps…

Dans le domaine de l’énergie en revanche, une nouvelle mouture de la Loi sur l’approvisionnement en électricité devrait être soumise rapidement au Conseil d’Etat. Au niveau de l’implantation d’éoliennes, le gouvernement est en train d’élaborer un contre-projet direct à l’initiative Avenir des Crêtes. Le peuple devrait se prononcer l’automne prochain.


Un départ le coeur léger

Claude Nicati, qui a démissionné du Parti libéral-radical en octobre, a décidé de ne pas briguer de nouveau mandat. Il reconnaît avoir mené son département comme un chef d’entreprise plutôt que comme un politicien, mais il quittera ses fonctions en mai avec le sentiment du devoir accompli. /mvr


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus