Des comptes 2012 équilibrés pour l'Etat de Neuchâtel

Nouvel exercice bénéficiaire pour l’Etat de Neuchâtel. Les comptes 2012 bouclent sur un léger ...
Des comptes 2012 équilibrés pour l'Etat de Neuchâtel

Nouvel exercice bénéficiaire pour l’Etat de Neuchâtel. Les comptes 2012 bouclent sur un léger excédent de revenus de 100'000 francs. Le budget prévoyait un déficit de 17,3 millions de francs.

Cette amélioration s’explique en partie par une progression des recettes fiscales, tant au niveau des personnes morales, avec un hausse de près de 20 millions de francs, que des personnes physiques avec une augmentation de 5,6 millions de francs. L’impôt à la source tout comme celui des frontaliers sont également plus importants que budgétés. Le seul revenu important inférieur aux attentes est celui de la participation au bénéfice de la BCN.

 
Des charges contenues

Les charges du Canton sont un peu plus élevées que celles inscrites au budget, notamment en raison des hospitalisations hors canton plus importantes que prévues. L’introduction de la 4e révision de la Loi sur l’assurance chômage a aussi eu des répercussions sur les comptes de l’Etat en raison d’une augmentation de l’aide matérielle. En revanche, les charges de personnel sont inférieures de plus de 9 millions de francs à celles budgétées. Dans ce contexte, le Conseil d’Etat a prévu une enveloppe compensatoire de 2,5 millions de francs pour ses collaborateurs.

 

Investissements légèrement inférieurs

Le Canton de Neuchâtel a aussi investi 2,4 millions de francs de moins que prévu au budget. Cet écart est à mettre en grande partie sur le retard pris dans les projets de rénovation des prisons de Gorgier et de La Chaux-de-Fonds et le report de l’assainissement du CPLN. Une grande partie de la somme qui n’a pas été utilisée a été placée en réserve pour réaliser ces travaux cette année.

 

Plusieurs provisions

Le Conseil d’Etat a prévu trois autres provisions importantes d’un montant de 10,4 millions de francs. La première concerne le litige qui oppose l’Hôpital neuchâtelois à certains employés en lien avec l’application de la CCT Santé 21. Si le Tribunal fédéral donne raison aux recourants, la facture pourrait se monter à plus de 7 millions de francs.

La deuxième provision, de 3 millions de francs, concerne le subside maximal que le Conseil d’Etat s’est engagé à verser à l’Hôpital de La Providence pour aider la fondation à boucler son exercice 2012. Un montant qui doit encore être accepté par le Grand Conseil.

La troisième réserve, de 134'000 francs, concerne le découvert du fonds de désendettement.

Malgré ces comptes 2012 positifs, la dette de l’Etat est passée de 1,2 milliard fin 2011 à 1,3 milliard à fin 2012. /sma

Argent, billets, banque


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus