Un blessé léger dans l'attaque d'un bancomat à La Brévine

Un distributeur d’argent de la BCN a été pris pour cible dans la nuit de dimanche à lundi. ...
Un blessé léger dans l'attaque d'un bancomat à La Brévine

Un distributeur d’argent de la BCN a été pris pour cible dans la nuit de dimanche à lundi. Les malfaiteurs ont utilisé des explosifs, mais n’ont pas pu emporter le butin. Un blessé est à déplorer.

Un bancomat à La Brévine a été pris pour cible dans la nuit de dimanche à lundi. (Photo : Police neuchâteloise). Un bancomat à La Brévine a été pris pour cible dans la nuit de dimanche à lundi. (Photo : Police neuchâteloise).

Un bancomat pris pour cible à La Brévine. Le distributeur d’argent de la Banque cantonale neuchâteloise (BCN) a été attaqué à l’explosif vers 1h40 dans la nuit de dimanche à lundi. Un jeune homme domicilié à proximité a été légèrement blessé, choqué par les explosions, et a été transporté à l'hôpital et les dégâts matériels sont importants. Selon le communiqué de la Police neuchâteloise, ce sont trois explosions qui se sont produites, mais les auteurs ne sont pas parvenus à emporter de butin.


Appel à témoins 

Quant aux auteurs de cette tentative de vol, d’importantes opérations de recherches ont été entreprises pour les retrouver et un appel à témoins est lancé. Puisque bien souvent les malfaiteurs viennent faire du repérage avant d’agir, la Police neuchâteloise demande à toutes les personnes ayant observé des faits inhabituels dans le secteur de La Brévine de la contacter. De plus, les personnes ayant vu une Audi noire, type limousine, avec une immatriculation inconnue, sont priée de prendre contact avec la Police neuchâteloise au 032 889 90 00. En raison de l’utilisation d’explosifs, la compétence fédérale s’est ajoutée aux forces de la police cantonale. L’affaire sera traitée par le Ministère public de la Confédération, en collaboration avec fedpol. 

Le bancomat a été pris pour cible dans la nuit de dimanche à lundi. Les dégâts matériels sont importants. Le bancomat a été pris pour cible dans la nuit de dimanche à lundi. Les dégâts matériels sont importants.

Une série dans l’Arc jurassien

Après les attaques qui ont eu lieu il y a une semaine en Ajoie, à Porrentruy et Alle, ainsi que celle du début du mois de mai au Noirmont, c’est à La Brévine que le distributeur de billet a été pris pour cible. Selon la porte-parole de la police fédérale (fedpol) Imane Rekkas, c’est le mode opératoire. Les « groupements type » de malfaiteurs attaquent à la suite. « Ils viennent par vague et ensuite repartent », a-t-elle indiqué. Ainsi après la double attaque dans le canton du Jura, il était à craindre qu’un tel événement se produise dans le canton, estime le porte-parole de la Police neuchâteloise Georges-André Lozouet. Les forces de l’ordre mettent en place des stratégies pour réagir à ces attaques. Des mesures en réaction, car c’est plus difficile de prévenir pour la Police neuchâteloise, précise-t-il.

Georges-André Lozouet : « On a une collaboration avec les polices, notamment françaises, et l’Office fédéral de la sécurité aux frontières. »

La prévention est donc une affaire de coopération. Fedpol conseille notamment aux banques de mieux choisir l’emplacement des distributeurs, à savoir d’éviter de les placer dans des immeubles d’habitation ou dans des endroits où cela peut représenter un risque pour le public, développe Imane Rekkas. L’attaque de La Brévine a fait un blessé léger, un habitant choqué par les explosions. Et Imane Rekkas rappelle qu’en novembre dernier, une personne avait également été blessée lors d’une attaque d’un bancomat à Neuchâtel, aux Portes-Rouges, et qu’il est important de réduire ce risque humain. Au-delà des dangers de l’explosion, Georges-André Lozouet rappelle l’importance de ne pas s’approcher des malfaiteurs. « Les auteurs sont généralement extrêmement déterminés et peuvent s’avérer violent. » Le porte-parole de la Police neuchâteloise recommande donc de contacter les forces de l’ordre, mais de ne pas tenter de les intercepter.

Georges-André Lozouet : « Toute explosion dans un milieu urbain provoque, par définition, des risques pour les personnes. »

Pour limiter ce risque d’attaque de distributeurs automatiques de billets, la Banque cantonale neuchâteloise a annoncé ce lundi matin qu’elle va vider et mettre hors services quatre bancomats du canton. A savoir ceux des Verrières, des Ponts-de-Martel, de Couvet et des Eplatures Est à La Chaux-de-Fonds.

L’Institut médico-légal de Zurich, en collaboration avec fedpol, a également créé une vidéo de sensibilisation aux explosifs et à leurs effets. Finalement, la Police fédérale recommande aux banques de mettre moins d’argent dans les distributeurs, ce qui en fera des cibles moins importantes.

La coopération est la clé

Fedpol coopère activement avec les autorités des autres pays, voisins ou non, pour prévenir ces attaques. Cette coopération se base sur trois pratiques : l’échange d’informations, la prévention et la poursuite pénale. Imane Rekkas explique que si un pays renforce ses mesures, cela déplacera le risque d’attaques sur les pays voisins. Ainsi, c’est un effort global au niveau européen, notamment avec l’agence européenne de police criminelle Europol, qui est nécessaire, conclut la porte-parole de fedpol. /lgn


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus