Un sol instable force TransN à réduire la vitesse à Môtiers

Depuis cet été, les trains en approche du village vallonnier doivent circuler à 30 km/h en ...
Un sol instable force TransN à réduire la vitesse à Môtiers

Depuis cet été, les trains en approche du village vallonnier doivent circuler à 30 km/h en raison des vibrations qu’ils causent sur les mâts de la ligne de contact. Les poteaux menaçaient de s’arracher, après que le sol a été rendu instable par de fortes pluies. Aucune solution n’a pour l’heure été trouvée

Les trains au Val-de-Travers doivent ralentir sur un tronçon de 600 mètres entre Couvet et Môtiers depuis plusieurs mois. En cause, l'instabilité du sol qui menace la ligne de contact. (Photo : TransN) Les trains au Val-de-Travers doivent ralentir sur un tronçon de 600 mètres entre Couvet et Môtiers depuis plusieurs mois. En cause, l'instabilité du sol qui menace la ligne de contact. (Photo : TransN)

Il n’y a pas qu’à Tolochenaz que le sol crée des soucis aux trains. C’est aussi le cas au Val-de-Travers. Depuis juillet, la circulation ferroviaire à l’approche de Môtiers est fortement ralentie. En cause, les fortes pluies du printemps et de l’été derniers. Celles-ci ont rendu le sol instable et les vibrations des trains menaçaient d’arracher les mâts de la ligne de contact.

Pour pallier ce problème, TransN a dû réduire la vitesse des convois à 30 km/h sur une portion de 600 mètres entre Couvet et Môtiers. Des premières reconnaissances géologiques et géotechniques ont été menées, sans qu’aucune solution provisoire ou permanente ne puisse être envisagée.

Les précisions de la responsable communication de TransN, Aline Odot

Une étude complémentaire des sols a été lancée dernièrement dans l’espoir de trouver une solution à ce problème. En attendant les résultats, le ralentissement reste en place. /rgi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus