Mesures Covid : y a-t-il encore un pilote dans l’avion?

Face aux nouvelles mesures annoncées samedi par le canton de Neuchâtel, sans attendre les mesures ...
Mesures Covid : y a-t-il encore un pilote dans l’avion?

Face aux nouvelles mesures annoncées samedi par le canton de Neuchâtel, sans attendre les mesures fédérales mises en consultation vendredi, le message est brouillé. Notre commentaire

Neuchâtel est repassé ce lundi au niveau d'alerte rouge. Photo d'archives : KEYSTONE / Jean-Christophe Bott. Neuchâtel est repassé ce lundi au niveau d'alerte rouge. Photo d'archives : KEYSTONE / Jean-Christophe Bott.

Le canton de Neuchâtel a devancé la Confédération en matière de mesures de lutte contre la pandémie.

Samedi, les autorités ont mis sur pied une conférence de presse pour informer du passage au niveau d’alerte rouge. Les rassemblements privés et familiaux sont désormais limités à dix personnes et le port du masque est étendu. Les établissements publics sont accessibles uniquement aux personnes possédant un certificat mentionnant guéri ou vacciné.

Face à ces nouvelles restrictions, la population risque de ne plus pouvoir suivre le message et la vision des autorités.

Le commentaire d'Adrien Juvet :

Y a-t-il encore un pilote dans l’avion ? A la suite des nouvelles mesures communiquées samedi en début d’après-midi, difficile de suivre le rythme des recommandations annoncées. Vendredi, la Confédération met en consultation deux variantes sur la table : soit imposer la règle des 2G, guéri ou vacciné et le port du masque à tous les espaces intérieurs ; soit fermer certains établissements. Et samedi, les autorités neuchâteloises communiquent hâtivement en plein week-end de nouvelles mesures strictes, sans attendre de savoir quelle ligne sera retenue cette semaine à Berne.

Que l’on se comprenne bien : nous ne doutons pas des mesures qui sont prises mais de la manière et du moment où elles sont communiquées. Force est de constater qu’une telle communication laisse penser qu’on navigue à vue, sans message clair ni objectif auquel se raccrocher. Certes, il faut faire preuve de souplesse. A force de demander à la population de faire le grand écart dans les mesures, on pourra bientôt s’inscrire à un concours de ballet : cela fait bientôt deux ans que les autorités prennent au pied levé des restrictions et demandent à la population de les suivre. Or, le message est complétement brouillé et la population a perdu le fil. Aujourd’hui, on attend de la part des autorités élues un message clair et transparent assorti d’un objectif à atteindre. Car on le sait bien : ordre et contre ordre conduisent au désordre.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus