H18 : un retard supplémentaire à prévoir pour les travaux

En parallèle à la votation populaire neuchâteloise du 28 novembre, le traitement des oppositions ...
H18 : un retard supplémentaire à prévoir pour les travaux

En parallèle à la votation populaire neuchâteloise du 28 novembre, le traitement des oppositions concernant le contournement Est de La Chaux-de-Fonds suit son cours. Au moins une est sur la table du Tribunal fédéral

Les opposants dénoncent l'augmentation à prévoir du trafic sur certains axes, conséquence du plan d'aménagement des mobilités de La Chaux-de-Fonds lié au nouveau tunnel de contournement. Les opposants dénoncent l'augmentation à prévoir du trafic sur certains axes, conséquence du plan d'aménagement des mobilités de La Chaux-de-Fonds lié au nouveau tunnel de contournement.

Un oui dans les urnes le 28 novembre ne signifiera pas que le dossier du contournement Est de La Chaux-de-Fonds H18 pourra aller de l’avant. Si la campagne entre opposants et défenseurs du projet à propos du crédit de 186 millions (dont 73,1 millions à la charge du Canton), n'en est qu'à ses balbutiements, le volet administratif continue également dans les couloirs de l’administration cantonale.

Les procédures de traitement des oppositions suivent leur cours. Comme déjà détaillé, elles proviennent principalement de riverains des rues de la Prairie, Sur la Cluse et de l’Hôtel de Ville près de l’entrée sud du futur tunnel, mais aussi de ceux de la rue Numa-Droz, un axe qui absorbera une grande part de trafic routier en plus, en tout cas avant la réalisation par la Confédération du contournement Sud via le tunnel de la N20.


Le dossier sur la table du Tribunal fédéral

L'opposition trouve même une résonnance jusqu'à Lausanne. Selon nos informations, le Tribunal fédéral a récemment suspendu l’examen d’un recours des riverains en attendant le résultat du vote du 28 novembre. La Cour de droit public du Tribunal cantonal avait rejeté le recours dans un arrêt du 12 mai dernier. Cette opposition demandait la récusation d’un juriste du Service cantonal des ponts et chaussées considéré par les opposants comme juge et partie dans ce dossier. 

Ce dernier avait en effet accepté, sous sa casquette de conseiller général, le rapport d’information concernant le plan d’aménagement partiel des mobilités élaborées par la Ville de La Chaux-de-Fonds pour réaménager le centre. Un plan que le Grand Conseil a ensuite choisi en dernière minute de lier à la réalisation du tunnel.

Ce recours tombera à l’eau si le projet est refusé dans les urnes. En revanche, un oui signifiera que son examen par le TF pourra reprendre, avec à la clé un retard dans le coup d’envoi des travaux.


Nouvelle opposition à la rue Numa-Droz

La grogne s’accumule encore à la rue Numa-Droz, soit l'un des axes concernés par une forte augmentation du trafic. Déjà 14 propriétaires ont lancé un nouveau recours auprès du Tribunal fédéral, a appris RTN. Il ne concerne pas le tunnel proprement dit, mais plutôt cette liaison entre ce plan d’aménagement et la réalisation du tunnel. Les riverains demandent que le TF statue sur une perte de valeur des immeubles qui n’est pour l’heure pas indemnisée. Rappelons que des mesures d'accompagnement ont été prévues par le Canton sur ce tronçon. Le bras de fer est donc loin d’être terminé. /lre


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus