Clap de fin pour le NIFFF en mode hybride

Près de 30'000 personnes ont pris part à la 20e édition du Festival international du film fantastique ...
Clap de fin pour le NIFFF en mode hybride

Près de 30'000 personnes ont pris part à la 20e édition du Festival international du film fantastique de Neuchâtel, dont 2'000 en ligne. Un réalisateur suisse a été primé

L'une des scènes de Tides, film signé par le réalisateur suisse Tim Fehlbaum. L'une des scènes de Tides, film signé par le réalisateur suisse Tim Fehlbaum.

L'heure des dernières projections a sonné. Près de 30'000 personnes, dont 2'000 en ligne, ont pris part à la 20e édition du NIFFF qui s'achève ce samedi soir. Le Festival international du film fantastique de Neuchâtel proposait en effet une version hybride entre retour du public dans les salles obscures et rendez-vous en mode numérique. Ces chiffres répondent aux attentes des organisateurs et illustrent les restrictions imposées, l’occupation des salles ayant été limitée aux deux tiers des capacités.

La cérémonie de clôture a été marquée par la traditionnelle remise des prix. C’est l’Américain Noah Hutton qui remporte le Narcisse du meilleur film pour Lapsis. Le Méliès d’argent a été décerné à l’Irlandais Chris Baugh pour son film Boys From County Hell.

Le réalisateur suisse Tim Fehlbaum décroche quant à lui deux prix, le prix RTS du public et le prix du Best production design, pour Tides.

Le directeur artistique du NIFFF en esquisse le scénario. Loïc Valceschini :

L'homme et son rapport à la nature

Loïc Valceschini aura occupé deux ans le poste de directeur artistique du NIFFF. Il passe désormais le flambeau à Pierre-Yves Walder, qui a déjà œuvré plusieurs années au sein du festival. Le nouveau directeur général livre son regard sur ces dernières éditions marquées par la pandémie. Pierre-Yves Walder :

« Les gens étaient hyper heureux d’être de retour » 

La prochaine édition du NIFFF est prévue du 1er au 9 juillet 2022. /sbe

Pierre-Yves Walder (à gauche) est le nouveau directeur général du NIFFF. Il a repris les rênes du festival des mains de Loïc Valceschini. Pierre-Yves Walder (à gauche) est le nouveau directeur général du NIFFF. Il a repris les rênes du festival des mains de Loïc Valceschini.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus