Un fragile retour à l’équilibre

Les comptes 2020 de l’État de Neuchâtel affichent un léger bénéfice de 800'000 francs. L’impact ...
Un fragile retour à l’équilibre

Les comptes 2020 de l’État de Neuchâtel affichent un léger bénéfice de 800'000 francs. L’impact de la pandémie a pu être compensé

Les comptes 2020 de l'Etat de Neuchâtel renouent avec les chiffres noirs. (Photo : KEYSTONE / Alessandro Crinari). Les comptes 2020 de l'Etat de Neuchâtel renouent avec les chiffres noirs. (Photo : KEYSTONE / Alessandro Crinari).

L’Etat de Neuchâtel renoue avec les chiffres noirs. Les comptes 2020 affichent un léger excédent de revenus de 800'000 francs, une première depuis 2015. La pandémie de coronavirus a pesé lourd dans l’exercice avec un impact financier évalué à 97,6 millions de francs. L’équilibre a été obtenu grâce à des revenus « extraordinaires et ponctuels » d’environ 80 millions de francs. La part au bénéfice de la BNS s’est par exemple révélée supérieure au budget de 41,4 millions de francs et la part cantonale à l’impôt fédéral direct dépasse le budget de 26 millions de francs. Les chiffres provisoires présentés en mars sont donc confirmés. 

Les recettes fiscales sont en baisse de 34,4 millions de francs par rapport aux projections budgétaires, dont 32,3 millions de francs sont imputables aux personnes morales. Le gouvernement s’attend toutefois à ce que les impacts fiscaux liés à la pandémie se fassent davantage ressentir à partir de cette année. L’an passé, les impôts des personnes physiques, qui représentent 72% du socle fiscal, sont restés stables.


Frein à l’endettement mis à mal

Par ailleurs, cet exercice ne respecte pas le frein à l’endettement. Deux critères sur trois ne sont pas remplis. Le compte de résultats aurait dû afficher un bénéfice minimum de 5,4 millions de francs et le volume des investissements est insuffisant. Ceux-ci atteignent 51,9 millions de francs, « inférieurs de 22,3 millions de francs aux montants prévus », indique le Conseil d’Etat. Certains projets ont été retardés ou reportés. En revanche, le degré d’autofinancement minimum de 70% est respecté.

Le niveau d’endettement atteint quant à lui 1,8 milliard de francs et pourrait franchir le cap de 2 milliards de francs cette année, écrit le Conseil d’Etat. Le gouvernement qui sortira des urnes le 9 mai aura pour mission de trouver un équilibre entre la consolidation des finances et le soutien à apporter au tissu économique et à la cohésion sociale, conclut le Conseil d’Etat. /comm-sbe

Résultats des comptes du Canton de 2015 à 2020. Résultats des comptes du Canton de 2015 à 2020.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus