Un Grand Conseil largement renouvelé

Plus de la moitié du futur parlement cantonal sera composé de nouveaux membres.
Un Grand Conseil largement renouvelé

Plus de la moitié du futur parlement cantonal sera composée de nouveaux membres

De nombreux députés qui se représentaient n'ont pas été réélus (photos : archvies) De nombreux députés qui se représentaient n'ont pas été réélus (photos : archvies)

Si le Grand Conseil neuchâtelois pour les quatre ans à venir comptera davantage de femmes que d’hommes, il sera aussi composé de nombreux nouveaux visages. C’est l’un des constats que l’on peut observer au terme des élections cantonales du 18 avril. Sur les 115 députés actuels, 89 se sont représentés et seuls 41 ont été réélus. Cela signifie que plus de la moitié du futur parlement sera composé de nouveaux membres ou de députés suppléants qui ont été élus, comme le président du Parti socialiste Romain Dubois, la présidente des Verts Christine Amman Tschopp ou encore de la présidente du Centre Nathalie Schallenberger.

Plusieurs figures du Grand Conseil ont fait les frais de ce renouveau. On peut notamment relever que les anciens présidents du Grand Conseil, le PLR Marc-André Nardin et le Vert Xavier Challandes n’ont pas été réélus. De même que les socialistes Françoise Jeanneret, Grégory Jaquet, Tristan Robert, du vert’libéral Maxime Auchlin ou encore des nombreux libéraux-radicaux tels que Christophe Schwarb, Etienne Robert-Grandpierre, Xavier Hüther, Bernard Schumacher, Hugues Scheurer ou encore Julien Spacio.

Les enseignants sont les plus nombreux

Si l’on décrypte les professions des députés du Grand Conseil version 2021-2025, il en ressort une écrasante proportion des métiers du « tertiaire ». Sur les 100 députés, 86 sont actifs dans ce secteur. Le métier d’enseignant figure en première place, avec 12 élus travaillant dans cette branche. Vient ensuite le domaine de la santé avec 9, les avocats/juristes au nombre de 8 et les étudiants qui sont 6, dont une lycéenne. Ces professions sont majoritairement celles d’élus de gauche.

Dans le secteur primaire, 12 parlementaires y sont actifs, la plupart au PLR, dont 9 œuvrant dans le monde agricole.

Enfin, seulement deux députés ont des métiers qui peuvent être classés dans le secteur secondaire.

 

Les Montagnes en force

La circonscription unique n’a pas eu comme conséquence de léser les Vallées ou les Montagnes, bien au contraire. Sur les futurs 100 députés du Grand Conseil, 45 proviennent des Montagnes, 33 du Littoral, 13 du Val-de-Travers et 9 du Val-de-Ruz. Le Littoral est donc clairement sous-représenté par rapport à sa population en comparaison aux autres régions qui, elles, sont surreprésentées. Et si l’on se penche sur les lieux d’habitation des élus, 29 sont établis à La Chaux-de-Fonds, c’est quasiment autant que pour l’ensemble du Littoral, 12 en ville de Neuchâtel et 9 au Locle. A souligner aussi certains villages seront très bien représentés comme Fleurier, Les Ponts-de-Martel ou encore Môtiers avec quatre députés. /jpp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus