Johnson & Johnson : Unia en appelle au canton

Le syndicat demande au Conseil d’Etat d’organiser une réunion urgente qui mette autour de la ...
Johnson & Johnson : Unia en appelle au canton

Le syndicat demande au Conseil d’Etat d’organiser une réunion urgente qui mette autour de la table les autorités, le syndicat et la direction de Johnson & Johnson

La multinationale américaine prévoit plus de 300 délocalisations au sein de quatre filiales implantées dans le canton de Neuchâtel, comme ici au Locle (Photo : Google Maps) La multinationale américaine prévoit plus de 300 délocalisations au sein de quatre filiales implantées dans le canton de Neuchâtel, comme ici au Locle (Photo : Google Maps)

Unia demande au canton d’agir. Dans un communiqué adressé mercredi matin aux médias, le syndicat dénonce le « refus catégorique » de Johnson&Johnson d’organiser une rencontre.

En fin de semaine dernière, Unia a organisé une série d’assemblées du personnel. Le syndicat indique que « les témoignages recueillis font état d’une attitude inacceptable de la direction », qui vise notamment à contourner « les dispositions légales ». Unia évoque même une forme « d’intimidation des employés ».

Cela pousse le syndicat à demander au Conseil d’État neuchâtelois l’organisation d’une réunion urgente qui mette autour de la table les autorités, le syndicat et la direction de Johnson&Johnson.

Fin janvier, Johnson & Johnson avait indiqué vouloir délocaliser 320 emplois de quatre filiales présentes dans le canton de Neuchâtel d’ici mi-2023. /comm-aju


Actualisé le

 

Actualités suivantes