Neuchâtel augmente son soutien aux entreprises

Le dispositif destiné aux cas de rigueur passe de 22,2 à 55,5 millions de francs. Les conditions ...
Neuchâtel augmente son soutien aux entreprises

Le dispositif destiné aux cas de rigueur passe de 22,2 à 55,5 millions de francs. Les conditions d’accès aux aides sont élargies et simplifiées

Le Conseil d’État neuchâtelois élargit l'aide aux entreprises touchées par la crise liée au coronavirus. (Photo : KEYSTONE / Jean-Christophe Bott). Le Conseil d’État neuchâtelois élargit l'aide aux entreprises touchées par la crise liée au coronavirus. (Photo : KEYSTONE / Jean-Christophe Bott).

Neuchâtel dope son soutien pour les entreprises touchées par la crise du coronavirus. Avec les nouvelles dispositions de la Confédération, le Conseil d’Etat annonce lundi la mise en place d’un soutien extraordinaire pour l’économie et augmente de 22,2 à 55,5 millions de francs le crédit d’engagement destiné aux cas de rigueur. Ce dernier prend la forme d’aides financières à fonds perdus pour les entreprises impactées par les conséquences de la crise liée au Covid-19. Ce montant de 55,5 millions de francs doit être réparti entre la Confédération (42,9 millions) et le Canton (12,6 millions).


Une aide élargie

Les entreprises qui peuvent prétendre à cette aide « cas de rigueur » doivent avoir subi des fermetures imposées par les autorités pendant plus de 40 jours depuis le 1er novembre 2020 ou avoir subi une perte de chiffre d’affaires supérieure à 40%. Un soutien équivalent à 24% de leur chiffre d’affaire mensuel moyen par mois de fermeture jusqu'à concurrence de 40'000 francs leur est proposé. Un effet rétroactif s’applique au 1er novembre 2020, précise le communiqué.

Les entreprises qui n’ont pas été visées par les fermetures peuvent également prétendre à une aide dans le cas où elles ont subi une baisse de plus de 40% de leur chiffre d’affaires en 2020 ou entre le 1er avril 2020 et le 31 mars 2021. Cette aide dépendra de la perte et se situera entre 4% et 10% du chiffre d’affaires annuel. Un montant maximum de 500'000 francs sera alloué par entreprise. Le recours à une société fiduciaire pour le dépôt du dossier reste obligatoire.

Le conseiller d'Etat en charge de l'économie, Jean-Nat Karakash, était l'invité du journal de 12h15 :

Plateforme en ligne dès le 22 janvier

L’échéance pour déposer les demandes en cas de fermeture ou de baisse de chiffre d’affaires a été repoussée au 30 juin 2021. Pour toute demande, l’outil « cas de rigueur » sur la plateforme neuchateleconomie sera disponible dès le vendredi 22 janvier.

Avec ce nouveau dispositif, le Conseil d’Etat annonce qu’il ne poursuivra pas en 2021 son soutien de complément de 25% à la RHT pour les entreprises fermées par les autorités. Trois outils sont donc mis à disposition des entreprises : le recours aux RHT, aux APG et à l’aide neuchâteloises aux cas de rigueur. /comm-gtr

Le Canton donne plusieurs cas où les entreprises peuvent bénéficier d'un soutien. Le Canton donne plusieurs cas où les entreprises peuvent bénéficier d'un soutien.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus