Levée des restrictions concernant la vente d'alcool en journée

Le Canton de Neuchâtel réautorise la vente d’alcool de 6h à 18h30 dès le 10 décembre dans ...
Levée des restrictions concernant la vente d'alcool en journée

Le Canton de Neuchâtel réautorise l'ouverture des bars de 6h à 18h30 de tous les établissements publics avec pour seules restrictions les conditions usuelles depuis le début de la pandémie dès le 10 décembre

On pourra déguster une pinte en journée dans les bars neuchâtelois sans obligations de consommer de la nourriture. (Photo libre de droits). On pourra déguster une pinte en journée dans les bars neuchâtelois sans obligations de consommer de la nourriture. (Photo libre de droits).

Le Canton de Neuchâtel revient en arrière. Il adapte son dispositif à l’avant-veille de la réouverture des établissements publics. Dès jeudi, tous les établissements pourront accueillir leurs clients de 6h à 18h30 et mener leurs activités sans restriction autre que 4 personnes par table au maximum, consommation assise et traçage électronique. En revanche, seuls les établissements cuisinant des mets pourront rester ouverts jusqu’à 23 heures. Les clients seront obligés de manger pour y être admis.

Dans un communiqué paru en fin de matinée, le Conseil d’Etat relève que, dans une volonté d’harmonisation, les règles jurassiennes ont été largement reprises dans le dispositif neuchâtelois. Ce sont donc près de 650 établissements publics qui pourront ouvrir jusqu'à 23h à travers le canton, soit 70% des établissments publics neuchâtelois.

Le Conseil d'Etat n'a pas souhaité autoriser la vente d'alcool en soirée, où les comportements à risque peuvent devenir plus fréquents à mesure que la consommation d'alcool embrouille les esprits. Et ce que ce soit à l'intérieur ou l'extérieur de l'établissement public. Il s'agit donc de toujours limiter les interactions entre personnes dans un cadre où le masque n'est pas obligatoire. Le gouvernement cantonal rappelle l'importance du comportement de chacun afin d'éviter une potentielle troisième vague. 

De plus, le Conseil d'Etat indique être en discussion avec les acteurs de la branche de l'hôtellerie-restauration. Ces rencontres visent à adopter de nouvelles mesures pour soutenir la branche. Il a déjà été décidé de relever le niveau de rabattement de la redevance annuelle sur les chiffres d'affaires à 5'000 francs. Avec ces nouvelles mesures, le Conseil d'Etat souhaite trouver un équilibre entre le pan sanitaire et le pan économique de la gestion de la pandémie. /comm-lfe-sma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus