Cour des comptes : le contre-projet du Conseil d’Etat sous toit

Le gouvernement neuchâtelois propose une alternative à l’initiative du PDC. Le contre-projet ...
Cour des comptes : le contre-projet du Conseil d’Etat sous toit

Le gouvernement neuchâtelois propose une alternative à l’initiative du PDC. Le contre-projet sera présenté au Grand Conseil à la rentrée

Le Conseil d'Etat neuchâtelois propose une alternative à la création d'une cour des comptes.  Le Conseil d'Etat neuchâtelois propose une alternative à la création d'une cour des comptes. 

Le contre-projet du Conseil d’Etat neuchâtelois à l’initiative du PDC pour l’instauration d’une cour des comptes est sous toit. Le texte sera soumis au Grand Conseil à la rentrée. Il s’oppose à la création d’une cour des comptes et suggère à la place de renforcer les structures déjà existantes, notamment le Contrôle cantonal des finances.

Mise en consultation ce printemps, la proposition du gouvernement a convaincu la plupart des parties concernées, à l’exception des initiants. Laurent Kurth, conseiller d’Etat en charge des finances.

Pour le PDC, à l’origine de l’initiative, le contre-projet du Conseil d’Etat ne va pas assez loin. Les institutions actuelles ne suffisent pas et doivent être complétées, comme l’explique Laurent Suter, député PDC au Grand Conseil.

Le rapport du Conseil d’Etat a été publié mercredi. Les initiants n’ont pas encore pris position sur le retrait éventuel de leur texte. /mwi   


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus