Neuchâtel au chevet du lièvre

Le nombre de jours de chasse va être réduit et de nouvelles réserves vont voir le jour.
Neuchâtel au chevet du lièvre

Le nombre de jours de chasse va être réduit et de nouvelles réserves vont voir le jour

Le lièvre courra moins de risques dès cet automne dans le canton de Neuchâtel. (Photo : Image par Mabel Amber de Pixabay) Le lièvre courra moins de risques dès cet automne dans le canton de Neuchâtel. (Photo : Image par Mabel Amber de Pixabay)

La chasse au lièvre deviendra très restrictive dès la saison 2020-21 dans le canton de Neuchâtel. Le nombre de jours de chasse sera réduit, de nouvelles réserves seront créées et le tir de lièvres en plein champ sera interdit.

La protection du lièvre « a été fortement renforcée », a indiqué mardi le Conseil d'Etat dans un communiqué. Le nombre de jours de chasse autorisés passe de quatre à deux et cinq nouvelles réserves ont été créées, représentant environ 30% du territoire.

Les députés neuchâtelois voulaient aller plus loin. En février, ils avaient accepté un postulat des Verts, demandant de prendre au plus vite des mesures pour interdire la chasse au lièvre, une espèce menacée dans le canton.


Protection des canards

Dans son nouvel arrêté, le canton a également amélioré la protection des canards sauvages. Dès cette année, seul le canard colvert, une espèce non menacée, pourra encore être chassé sur les lacs et cours d'eau du canton. Pour le chevreuil et le chamois, le canton a décidé d'un statu quo.

Pour le sanglier, la chasse débutera le 16 mai « mais uniquement à l'affût en dehors des forêts, compte tenu des importants dommages aux cultures et herbages constatés ce printemps », a ajouté le canton. /ATS-mwi


Actualités suivantes

Articles les plus lus