Le gouvernement neuchâtelois constate l'état de situation extraordinaire

Le Conseil d'État neuchâtelois se voit confier des pouvoirs extraordinaires afin de protéger ...
Le gouvernement neuchâtelois constate l'état de situation extraordinaire

Le Conseil d'État neuchâtelois se voit confier des pouvoirs extraordinaires afin de protéger la population durant l'épidémie de coronavirus

Le Conseil d’État va en partie Le Conseil d’État va en partie "suppléer" le Grand Conseil durant la crise sanitaire.

Outre le report des élections communales du 14 juin, le Conseil d'Etat doit à son tour constater l'état de situation extraordinaire dans le canton de Neuchâtel. Il a pris un arrêté en ce sens mercredi.

La situation conduit, en vertu de la Constitution cantonale, à confier au Conseil d'Etat des pouvoirs eux aussi extraordinaires. Elle lui impose de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger la population dans le respect des principes de proportionnalité et d'intérêt général, selon une déclaration.

Le gouvernement "mesure la gravité de la situation et endosse la responsabilité avec respect et humilité". Dans des circonstances qui voient le Grand Conseil privé en grande partie de ses prérogatives de haute surveillance, il veut renouveler à l'égard de chaque citoyen l'engagement pris lors de sa prestation de serment.

Dès le retour à la normale, le Conseil d'Etat adressera au Grand Conseil un rapport par lequel il rendra compte de "façon complète des mesures prises pour faire face à une crise sans précédent". Mardi, le bureau du législatif avait annoncé l'annulation de sa session de mars, mettant le Grand Conseil momentanément hors jeu. /ats-dsa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus