Serrières : six mois de sursis pour les locataires

Le propriétaire accorde aux locataires de l’Usine 5 un délai supplémentaire jusqu’au 30 juin ...
Serrières : six mois de sursis pour les locataires

Le propriétaire accorde aux locataires de l’Usine 5 un délai supplémentaire jusqu’au 30 juin pour quitter les lieux. Les résidents socioculturels veulent prendre le temps d’analyser la proposition

L'ancienne fabrique de Sugus (à gauche) et l'ancienne chaufferie sur la rue Erhard-Borel dans le Vallon de la Serrière. L'ancienne fabrique de Sugus (à gauche) et l'ancienne chaufferie sur la rue Erhard-Borel dans le Vallon de la Serrière.

Une proposition mais pas d’accord signé pour le moment dans l’affaire de l'Usine 5 à Serrières.

Une séance de conciliation, initiée par la Ville de Neuchâtel, entre le « Syndicat unitaire général des usines Suchard » (Sugus) et les représentants de Tivoli Center, propiétaire des lieux, s’est tenue mercredi à Neuchâtel. Au terme de cette rencontre, le propriétaire a accordé un ultime délai jusqu’au 30 juin aux résidents socioculturels de l’Usine 5 pour quitter les lieux. Délai qui doit leur permettre de se reloger, avec l’appui de la Ville. Tivoli Center exige une réponse à cette proposition d’ici lundi 13 janvier minuit.

Le syndicat a indiqué ce jeudi matin qu’il donnerait suite à cette proposition au plus tard le 22 janvier. Il souhaite prendre le temps d’analyser cette proposition et de la relayer au sein de ses organisations.

Fin décembre, un pétition munie de 4'000 signatures a été déposée à la Chancellerie communale pour sauver l'ancienne usine Sugus. /comm-sma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus