Les Neuchâtelois ne voteront pas sur le double mandat

Echec pour le groupe interpartis qui souhaitait un référendum contre la décision du Grand Conseil ...
Les Neuchâtelois ne voteront pas sur le double mandat

Echec pour le groupe interpartis qui souhaitait un référendum contre la décision du Grand Conseil neuchâtelois d’interdire le cumul des mandats au Parlement. Le nombre de signatures requises ne sera pas atteint

Les référendaires n'ont pas réuni les 4500 signatures requises. Les référendaires n'ont pas réuni les 4500 signatures requises.

L'interdiction du cumul des mandats au Parlement neuchâtelois ne sera pas combattue. Le comité interpartis, qui souhaitait organiser un référendum, n'a pas réussi à rassembler le nombre de signatures requises, soit 4500. Ce dernier l'a fait savoir dans un communiqué publié, mercredi matin.

Le mois passé, un comité formé de cinq membres du parlement cantonal issus des principaux partis avait présenté son référendum contre la décision du Grand Conseil neuchâtelois d’interdire le double mandat de député et de conseiller communal. Le texte demandait que le peuple tranche sur la question. Selon les référendaires, la décision du Grand Conseil est anticonstitutionnelle et va à l’encontre de la démocratie. Les référendaires avaient alors jusqu'au 10 octobre pour récolter 4500 signatures, mais ils ne se montraient déjà pas très optimistes.

En parallèle, un recours a été déposé devant le Tribunal fédéral par le conseiller communal et député Cédric Dupraz. Le Loclois souhaite que la validité juridique et constitutionnelle de la loi soit vérifiée par la justice fédérale. Selon lui, il semblerait qu’elle va à l’encontre d’un certain nombre de principes démocratiques. Pour les référendaires, le volet judiciaire a, lui,  toutes ses chances. /comm-jha

La réaction de Laurent Debrot, député vert au Grand Conseil et membre du comité référendaire :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus