La Braderie fête aussi culturelle

Quelque 130'000 personnes s’apprêtent à rejoindre La Chaux-de-Fonds du 30 août au 1er septembre ...
La Braderie fête aussi culturelle

Quelque 130'000 personnes s’apprêtent à rejoindre La Chaux-de-Fonds du 30 août au 1er septembre pour la fête biennale. Les organisateurs rappellent le riche programme d’animations, aussi en collaboration avec RTN

Les troupes de déambulation seront de retour sur le Pod du 30 août au 1er septembre. (photo: archives) Les troupes de déambulation seront de retour sur le Pod du 30 août au 1er septembre. (photo: archives)

L’effervescence va s’emparer de La Chaux-de-Fonds. Dans moins de 10 jours, du 30 août au 1er septembre, la 46e Braderie et les 9e Horlofolies vont animer le centre-ville de la Métropole horlogère. Quelque 130'000 fêtards sont attendus pour cette fête incontournable des Montagnes neuchâteloises qui se tient tous les deux ans.

Sur fond de jazz, les organisateurs ont rappelé mardi en conférence de presse l’importance de l’axe culturel de la manifestation. « La Braderie, ce n’est pas que les stands, mais aussi des animations pour tous » a expliqué le président de la manifestation Pierre-André Stoudmann, en rappelant que tout est gratuit.

La tente RTN-Horlofolies, en partenariat avec votre radio, concentrera une partie des animations sur Espacité, avec notamment un concert du célèbre groupe folklorique alémanique Oesch die Dritten, mais aussi le pendant chaux-de-fonnier du concours « The Voice » avec « La voix des Horlofolies », ou encore des DJ's en fin de soirée. Des troupes de déambulations sont aussi au programme pour ce qui est des arts de la rue.

Au conservatoire, la Salle Faller accueillera une programmation jazz. Un souhait du comité de perpétuer une vieille tradition, comme l’explique Lucien Bringolf, membre du comité :


Le programme jazz de la Braderie avec Lucien Bringolf, membre du comité:

Au chapitre des nouveautés, des transports gratuits sont organisés vers Le Locle, le Val-de-Ruz et Neuchâtel, « grâce à l’appui financier du Service cantonal des automobiles et de la navigation » rappellent les organisateurs.

Des emplacements toujours libres sur le Pod
Petite préoccupation toutefois parmi les réjouissances, tous les emplacements de stands n’ont pas trouvé preneurs, y compris sur le Pod au cœur de la fête. Selon nos informations, plusieurs sociétés locales n'ont pas renouvelé leur location par manque de bénévoles. Les organisateurs ont bon espoir de louer ces bouts de trottoir à la dernière minute, mais n'exclut pas de revoir la disposition de la fête plus à l'est pour la prochaine édition en 2021 pour y concentrer les stands. /lre


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus