TransN centralise la gestion du trafic à La Chaux-de-Fonds

Les Transports publics neuchâtelois exploitent un seul centre de gestion du trafic installé ...
TransN centralise la gestion du trafic à La Chaux-de-Fonds

Les Transports publics neuchâtelois exploitent un seul centre de gestion du trafic installé à La Chaux-de-Fonds depuis le mois de juin. Chaînon manquant, la surveillance de la ligne ferroviaire Neuchâtel-Buttes y sera transférée en septembre 

Trains, bus, funiculaires et informations aux voyageurs: tout est désormais géré depuis La Chaux-de-Fonds. Trains, bus, funiculaires et informations aux voyageurs: tout est désormais géré depuis La Chaux-de-Fonds.

C'est l'équivalent de la tour de contrôle dans un aéroport. Le centre de gestion du trafic des Transports publics neuchâtelois (TransN) est, depuis le mois de juin, entièrement installé dans une extension du dépôt de l'allée des Défricheurs au siège de la compagnie à La Chaux-de-Fonds. Les réseaux de bus, mais aussi les lignes ferroviaires La Chaux-de-Fonds - Les Ponts-de-Martel, Le Locle-Les Brenets et le Littorail y sont surveillés en temps réel. Tous les bus et les trains, de même que certains éléments techniques tels que les passages à niveau sont répertoriés sur des écrans, afin d'effectuer des modifications en cas de perturbation de trafic. Chaînon manquant, la surveillance de la ligne Neuchâtel-Buttes y sera aussi transférée le mois prochain. Une organisation qui offre de nombreux avantages:

Gabriel Schneider, directeur production ferroviaire et bus chez TransN :

Les différents véhicules sont surveillés pour évaluer le respect ou non de l'horaire. Les différents véhicules sont surveillés pour évaluer le respect ou non de l'horaire.

Véhicules automatiques, les funiculaires Ecluse-Plan et le fun'ambule, tous deux à Neuchâtel, sont également gérés depuis La Chaux-de-Fonds, sans risque pour les utilisateurs:

Deux funiculaires neuchâtelois sont aussi gérés à distance. Gabriel Schneider :

Des caméras de surveillance et un téléphone permettent aux personnes du centre de gestion du trafic d'intervenir directement dans les cabines des funiculaires neuchâtelois. Des caméras de surveillance et un téléphone permettent aux personnes du centre de gestion du trafic d'intervenir directement dans les cabines des funiculaires neuchâtelois.

Découvrez le fonctionnement du centre de gestion du trafic dans notre reportage :

Treize personnes travaillent au total pour le centre de gestion du trafic de 4h30 du matin, avant le premier bus, jusqu'à 1h00 après le dernier bus. En moyenne, deux régulateurs du trafic travaillent durant la journée.  Ils peuvent être trois à certaines pédiodes. L'effectif sera aussi agrandi pour gérer la ligne ferroviaire du vallon. /lre


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus