Le Conseil d’Etat affiche ses ambitions en matière d’énergies

Programmes d’assainissement des bâtiments et développement de la mobilité électrique : le Conseil ...
Le Conseil d’Etat affiche ses ambitions en matière d’énergies

Programmes d’assainissement des bâtiments et développement de la mobilité électrique : le Conseil d’Etat neuchâtelois a présenté sa révision de la Loi cantonale sur l’énergie mardi matin

Le Conseil d'Etat neuchâtelois a validé le projet éolien de la Montagnes de Buttes. (Photo d'illustration) Le Conseil d'Etat neuchâtelois a validé le projet éolien de la Montagnes de Buttes. (Photo d'illustration)

Le Canton de Neuchâtel veut prendre un tournant sur le plan énergétique. Le Conseil d’Etat a présenté mardi matin sa révision de la Loi cantonale sur l’énergie, pour laquelle les concepts directeurs ont été validés par le Grand Conseil en 2017. Les objectifs fixés sont qualifiés d’ambitieux mais réalistes par le gouvernement : réduire les émissions de CO2 de 60% d’ici 2035, tripler la production d’énergies renouvelables et réduire de 40% la consommation d’énergie par habitant, toujours à cet horizon de 2035. Ceux-ci font figure d’objectifs intermédiaires en vue d’atteindre une société à 2'000 Watts en 2050.

Un peu moins de trente mesures sont proposées pour y parvenir notamment en matière de bâtiments, qui représentent la moitié de la consommation d’énergie dans le canton. L’Etat entend se montrer exemplaire en prévoyant 40 millions de francs pour l’assainissement de ses propriétés, avec l’objectif de réduire de 20% leur consommation électrique. Un autre programme permet aux propriétaires d’avoir accès à un fond doté d’environ 8 millions de francs par année pour des rénovations ou de nouvelles constructions, avec une volonté de mettre notamment l’accent sur des chauffages produisant davantage de chaleur renouvelable.

Par ailleurs, les exigences seront accrues d’environ 20% pour les nouvelles constructions, avec la pose obligatoire de panneaux solaires thermiques et photovoltaïques, ainsi que de pré-équipement pour les bornes de recharge pour les véhicules électriques.

Le gouvernement a en effet l’ambition de développer la mobilité électrique, actuellement de 2% à 15% d’ici quelques années en subventionnant la pose de 4'000 bornes de recharge aussi bien dans le domaine public que privé.


Le projet éolien de la Montagnes de Buttes avance

Concernant les énergies renouvelables, le Conseil d’Etat a par ailleurs annoncé avoir validé le plan d'affectation du parc éolien de la Montagnes de Buttes. Les permis de construire sont aujourd’hui signés, a indiqué Laurent Favre. Dix-neuf mâts sont prévus dans ce projet.

Cette révision de la loi doit encore passer le cap du Grand Conseil et éventuellement de la population en cas de référendum. Pour Laurent Favre, le contexte a changé avec la forte mobilisation de la jeunesse pour le climat. « Une prise de conscience s’est faite et nos objectifs sont ambitieux mais réalistes », raison pour laquelle le conseiller d’Etat espère convaincre avec ce projet. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus