Les fédérales 2019 se feront sans Impossible alternative et Cadmos

Les deux mouvements politiques neuchâtelois Impossible alternative et Cadmos ne seront pas ...
Les fédérales 2019 se feront sans Impossible alternative et Cadmos

Les deux mouvements politiques neuchâtelois Impossible alternative et Cadmos ne seront pas représentés aux élections fédérales. Mais Jean-Luc Pieren, d’Impossible alternative, ne renonce pas pour autant

Jean-Luc Pieren veut retenter sa chance aux élections fédérales 2019. (Photo: archives). Jean-Luc Pieren veut retenter sa chance aux élections fédérales 2019. (Photo: archives).

Les mouvements politiques Cadmos et Impossible alternative ne prendront pas le départ de la course pour les fédérales 2019. Ces derniers ont été lancés par deux ex-UDC neuchâtelois pour les dernières élections parlementaires de 2015.

Jean-Luc Pieren, créateur de Impossible alternative ne renonce cependant pas à se présenter aux prochaines fédérales. Mais, il ne le fera pas sous l’étiquette de ce mouvement et dit vouloir créer un nouveau parti avec trois autres personnes. « Je suis en pleine discussion, donc je ne peux rien dire de plus », précise-t-il. Son programme sera: « pour maintenir la souveraineté nationale avec l’ouverture sur une Europe fédérale, mais pas l’Union européenne ».

Le Mouvement démocratique Cadmos, lancé par Karim-Frédéric Marti, ne présentera pas de candidats, lui non plus. Le dentiste chaux-de-fonnier assure: « se placer au-dessus du système des partis ». L’ex-UDC veut « proposer des solutions nouvelles pour une Europe unie, mais pas sous sa forme actuelle, qui s’inspire du modèle suisse ». Et contrairement à son ancien parti, il estime que « la migration est une chance ». /jga


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus