Le Doubs coule toujours en Suisse

Il y a toujours de l’eau et des poissons dans le Doubs, en aval du barrage du Chatelôt. Mais ...
Le Doubs coule toujours en Suisse

Il y a toujours de l’eau et des poissons dans le Doubs, en aval du barrage du Chatelôt. Mais les pêcheurs sont inquiets. Si la pluie continue de bouder la région et si l’hiver n’offre pas son lot de précipitations, la situation pourrait devenir critique

En aval du barrage du Chatelôt, le Doubs coule toujours. La faune piscicole est pour le moment protégée. Mais Thierry Christen, le président de la fédération des pêcheurs neuchâtelois, attend la pluie avec impatience.  En aval du barrage du Chatelôt, le Doubs coule toujours. La faune piscicole est pour le moment protégée. Mais Thierry Christen, le président de la fédération des pêcheurs neuchâtelois, attend la pluie avec impatience.

Le lac des Brenets à sec, des images largement répandues dans les médias et sur les réseaux sociaux. À quelques kilomètres en aval et malgré le barrage du Chatelôt à sec, la rivière coule. Le débit est certes modeste, 1'100 litres par seconde, mais suffisant pour les poissons. Ce qui sauve la faune aquatique ce sont les températures relativement basses.

Mais la situation n’en est pas moins préoccupante et les pêcheurs regardent le ciel avec inquiétude. Si l’automne et l’hiver devaient ne pas offrir leur lot de précipitations, les conditions pourraient devenir critiques pour les poissons.

Et il n’y a pas de plan B. Impossible de sortir les animaux de l’eau pour les mettre en pisciculture. La seule solution, c’est la pluie.

La population peut également apporter sa contribution en ne gaspillant pas le précieux liquide et en évitant de le polluer. Dans le département français du Doubs, une quarantaine de communes sont soumises à une restriction provisoire des usages de l’eau et la pêche est interdite depuis le début du mois d’août sur une large portion de la rivière. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus