Les mesures neuchâteloises face au deal de rue

Comment éliminer le deal de cocaïne dans la rue ? Tandis que les autorités lausannoises tentent ...
Les mesures neuchâteloises face au deal de rue

Comment éliminer le deal de cocaïne dans la rue ? Tandis que les autorités lausannoises tentent de rassurer la population avec davantage de répression, une recette neuchâteloise a permis d’éloigner les trafiquants du centre-ville depuis plusieurs années

Pierre Aubert. Pierre Aubert.

Des trafiquants de cocaïne qui battent le pavé impunément, ou qui abordent des ados sur le chemin de l’école… Des scènes quotidiennes vécues dans certains quartiers de Lausanne. De quoi excéder une partie de la population qui l’a fait savoir en manifestant ou par la voix du réalisateur Fernand Melgar. En réaction, les autorités municipales ont accéléré la mise en place de mesures de lutte contre la présence des dealers dans la rue. Des mesures dévoilées mercredi.

Mais Lausanne n’est pas la seule ville de Suisse romande concernée. Neuchâtel a elle aussi été confrontée à la vente ostentatoire de boulettes de cocaïne.

Pour lutter contre ce phénomène, les autorités neuchâteloises ont mis en place depuis plusieurs années un dispositif baptisé Promess puis Narko, lequel a permis de faire baisser drastiquement la présence de ce trafic à ciel ouvert. Une des premières mesures prises a été de renforcer la présence policière dans les endroits sensibles, comme l’indique Pierre Aubert, procureur général du canton de Neuchâtel. Il était l’invité de Place publique mercredi soir. /gdw-mwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus