Une pétition pour une rue du Seyon sans bus

Impatience chez une partie des commerçants de la rue du Seyon, à Neuchâtel. Ils ont lancé une ...
Une pétition pour une rue du Seyon sans bus

Impatience chez une partie des commerçants de la rue du Seyon, à Neuchâtel. Ils ont lancé une pétition pour que les samedis sans bus, testés durant l’année 2017, entrent en fonction dès le début du mois de juin. Impossible répond la Ville. Par contre, dès 2019, les voitures ne pourront plus emprunter la zone piétonne en dehors des heures de livraison

Une rue du Seyon sans bus, ça n'est pas pour tout de suite à Neuchâtel. Par contre, les voitures n'auront plus le droit de circuler sur le tronçon en dehors des heures de livraison. Une rue du Seyon sans bus, ça n'est pas pour tout de suite à Neuchâtel. Par contre, les voitures n'auront plus le droit de circuler sur le tronçon en dehors des heures de livraison.

À bientôt 40 ans, la zone piétonne de Neuchâtel n’en finit pas de faire parler d’elle. La rue du Seyon devrait être exempte de voitures dès l’année prochaine, pour marquer les quatre décennies de sa création.

Une partie des commerçants concernés veut aller plus loin. Ils ont apprécié les tests de samedi sans bus effectués en 2017 et ont lancé une pétition qui demande à la conseillère communale Violaine Blétry de Montmollin d’accélérer le mouvement et d’interdire les bus le samedi, dès la fin de la Quinzaine neuchâteloise, le 2 juin.

Une rue du Seyon sans voitures, c’est pour 2019. Mais sans bus, ça n’est pas pour tout de suite. La Ville doit composer avec TransN et le canton. Par ailleurs, durant les 4 journées de test de 2017, Neuchâtel a dû payer des personnes pour dépercher et repercher les véhicules, l’avenue des Alpes n’étant pas équipée de câbles. Et la Ville n’est pas prête à consentir à une telle dépense pour tous les samedis de l’année. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus