Vaste dialogue entre gouvernement et acteurs culturels

Dessiner un état des lieux de la culture dans le canton de Neuchâtel : c’est le chantier lancé ...
Vaste dialogue entre gouvernement et acteurs culturels

Tables-rondes et assises de la culture : le Conseil d'Etat neuchâtelois veut dialoguer avant de réviser la loi sur l'encouragement des activités culturelles

 Zsuzsanna Béri, cheffe du service cantonal de la culture et Alain Ribaux, conseiller d'Etat en charge de la culture.

Dessiner un état des lieux de la culture dans le canton de Neuchâtel : c’est le chantier lancé en ce début d’année par le Conseil d’Etat. L’objectif est d’avoir une photographie des différentes activités existantes avant de réviser la loi sur l’encouragement de la culture. « Il est trop tôt pour parler du contenu de la loi », a affirmé mardi matin devant les médias le ministre en charge de la culture.

Alain Ribaux a tout de même précisé que le texte actuel est « une excellente base » et que l’idée n’est pas de tout remettre en cause. Mais le canton doit s’adapter à certaines évolutions, comme le rôle plus important joué par la Confédération dans ce domaine, la professionnalisation des acteurs culturels et les nouvelles technologies.

 

L'objectif n'est pas d'économiser

Alain Ribaux rassure : l’objectif n’est pas de couper dans la culture. Les projets qui peuvent faire rayonner le canton seront favorisés mais les plus petits ne seront pas pour autant mis de côté, soutient le conseiller d’Etat. Des tables-rondes sont prévues avec les différents acteurs de la culture durant toute cette année, des assises de la culture vont aussi être organisées au printemps 2018. Les inquiétudes et les éventuels désaccords avec la ligne du gouvernement pourront être discutés lors de ces rencontres.

Le rapport sur la culture et la révision de la loi devraient être soumis au Grand Conseil fin 2018. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus