Ton sur Ton fait ses gammes pour l’avenir

C’est un cap symbolique qu’a franchi mercredi l’école des arts vivants Ton sur Ton basée à ...
Ton sur Ton fait ses gammes pour l’avenir

 Le bâtiment de Ton sur Ton à La Chaux-de-Fonds à la rue du Progrès 48.

C’est un cap symbolique qu’a franchi mercredi l’école des arts vivants Ton sur Ton basée à La Chaux-de-Fonds. Elle a célébré sa 100’000e heure de cours depuis sa création en 2001, il y a 15 ans. Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, Ton sur Ton peut aussi se réjouir depuis peu d’être reconnue d’utilité publique par les autorités du Canton de Neuchâtel.

Depuis ses débuts axés sur l’enseignement du jazz et des musiques actuelles, l’école a successivement inauguré des filières de théâtre, de danse, de cirque et même de bien-être pour la petite dernière arrivée en 2013.

 Deux élèves et leur professeur en pleine action pendant la 100'000e heure de cours de l'école mercredi.

Désormais, elle devient la seule institution cantonale active dans la formation artistique dite vivante à recevoir le statut d’utilité publique. Même si elle ne percevra pas d’argent public grâce à cette reconnaissance, Ton sur Ton ne manque pas d’ambition pour l’avenir. Elle souhaiterait créer un statut similaire à celui de Centre régional de performance tel qu’il existe dans le Sport, afin de conclure des conventions scolaires de type arts-études. Une recherche de fonds sera également prochainement lancée. /lre


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus