« Je m’entraîne avec » Georges Lachat à la pêche sportive

On s’initie à l’art d’attraper la carpe avec un pêcheur jurassien qui a participé à bon nombre ...
« Je m’entraîne avec » Georges Lachat à la pêche sportive

On s’initie à l’art d’attraper la carpe avec un pêcheur jurassien qui a participé à bon nombre de compétitions

Georges Lachat a attrapé une carpe dont il estime le poids entre 8 et 10 kg. Georges Lachat a attrapé une carpe dont il estime le poids entre 8 et 10 kg.

C’est une discipline accessible à tous, à condition d’être patient et passionné par la nature. Pour le retour de notre chronique « Je m’entraîne avec », Emilie Muhmenthaler s’est essayée à la pêche sportive. Elle a misé sur l’expérience de Georges Lachat pour attraper des poissons. Ce délémontain, membre de Pêche compétition Jura, a remporté la médaille de bronze avec la Suisse aux Championnats du monde des Nations vétérans par équipe l’année passée. Et pour que ça morde, tout est question de technique.

« Le poisson est toujours dans l'eau, mais pas toujours dans le filet ». Nous allons découvrir si ce proverbe se vérifie. Georges Lachat a piqué son grain de maïs sur son hameçon et lancé son amorce dans l’étang des Lavoirs à Bassecourt. Reste plus qu’à savoir si la carpe va mordre…

A noter que la pratique de Georges Lachat de remettre sa pêche à l'eau s’appelle le no-kill, soit « pas de mise à mort ». Il s’agit pour le Delémontain d’assurer le plaisir des pêcheurs en sauvegardant les populations de poissons, mises à mal par le réchauffement climatique et la présence de micropolluants dans les cours d’eau. /emu


Actualisé le

 

Actualités suivantes