Parcourir l’œuvre de Renzo Ferrari

Le Musée d’art et d’histoire de Neuchâtel se tourne vers le Sud pour son exposition hivernale ...
Parcourir l’œuvre de Renzo Ferrari

Visions nomades, Renzo Ferrari, Musée d'art et d'histoire, Neuchâtel, Utensili e gendarme, 2012, huile sur toile, 137 x 186 cm, coll. (© A. Giovetto) Utensili e gendarme, 2012, huile sur toile, 137 x 186 cm, coll. (© A. Giovetto).

Le Musée d’art et d’histoire de Neuchâtel se tourne vers le Sud pour son exposition hivernale, avec Renzo Ferrari. Visions nomades.  Dès dimanche et jusqu’au 19 avril, le public pourra partir à la découverte de l’œuvre de Renzo Ferrari, peintre, dessinateur et graveur d’origine tessinoise qui vit à Milan.

Le Musée d’art et d’histoire propose aux visiteurs une rétrospective des différentes périodes qui marquent la carrière de l’artiste, mieux connu en terres italophones, soit plus de 50 ans de peinture.

Thomas Facchinetti, Renzo Ferrari, Musée d'art et d'histoire, Neuchâtel, Visions nomades Renzo Ferrari (à droite), aux côtés du conseiller communal en charge de la culture en Ville de Neuchâtel Thomas Facchinetti.

Tout commence par des paysages épineux qui représentent une nature farouche, faite de chardons, réalisés dans les années 1960.

Les nouvelles technologies s’invitent aussi dans les toiles ultérieures de l’artiste, qui dégagent une atmosphère plus électrique. Les moments difficiles de l’histoire italienne se reflètent également dans la peinture de Renzo Ferrari, ce qui aboutit à une vague de tableaux sombres, où le noir est omniprésent.

Le peintre connaîtra ensuite une revitalisation après un voyage à New York dans les années 1990, qui donnera lieu à des toiles plus colorées, empreintes de la multiethnicité américaine. Finalement, l’exposition s’achève sur des toiles inspirées tout droit de Rousseau, avec la figure du marcheur qui réfléchit. Les carnets de croquis de Renzo Ferrari, également exposés, montrent comment l’artiste reporte sur le papier des motifs qui l’inspirent au quotidien.

Derrière ces différentes périodes, l’œuvre de Renzo Ferrari interroge toujours le visiteur sur la difficulté à vivre, sur le rapport de l’homme au monde qui l’entoure, non sans une certaine ironie parfois.  

Ce projet a été mené en collaboration avec le Musée cantonal d’art de Lugano, qui accueillera lui aussi l’exposition au printemps prochain. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus