Une pétition pour pérenniser la ligne Le Locle – Les Brenets

Même si elle n’est pas immédiatement en danger, des citoyens se mobilisent pour sauver la ligne ...
Une pétition pour pérenniser la ligne Le Locle – Les Brenets

Pétition, train, Le Locle, Les Brenets, L'association pour le développement du Régional Quatre membres de l'Association pour le développement du Régional à l'heure du dépôt de la pétition à la Chancellerie d'Etat. En rouge, la présidente, Mireille Grosjean.

Même si elle n’est pas immédiatement en danger, des citoyens se mobilisent pour sauver la ligne ferroviaire entre Le Locle et Les Brenets. L’Association pour le développement du Régional, autre nom donné au train, a remis une pétition munie de 648 signatures jeudi matin à la Chancellerie d’Etat du Canton de Neuchâtel.

Cette démarche vise à sensibiliser les autorités cantonales à l’avenir du train. Dès 2023, l’ensemble des lignes ferroviaires de Suisse devront être accessibles aux personnes à mobilité réduite, selon une demande de la Confédération. Pour continuer d’utiliser celle qui relie Le Locle aux Brenets, il faudra rehausser les quais de gare et remettre aux normes le matériel roulant : un coût jugé important au vu de la fréquentation actuelle du train.

 

Séduire les frontaliers

C’est la raison pour laquelle l’Association pour le développement du Régional souhaite inciter les frontaliers à davantage utiliser ce train. Pour cela, elle mise sur la prolongation d’une ligne de bus de la frontière suisse à des communes françaises comme celle de Villers-le-Lac. Actuellement, ce bus circule gratuitement entre la frontière et la gare des Brenets.

L’un des membres de l’association, Markus Rieder, également à la tête d’un bureau d’étude spécialisé dans le trafic transfrontalier, propose de son côté de revoir l’écartement des voies de la ligne Le Locle-Les Brenets. Les trains des CFF pourront ainsi circuler de manière directe entre les villes des Montagnes neuchâteloises et la commune brenassière ; une manière de rendre l’offre plus séduisante et de sortir la ligne de son isolement. Actuellement, les voies ne correspondent pas au format des rames CFF.

 

Priorité mise sur l'axe La Chaux-de-Fonds - Morteau

Du côté des autorités cantonales, il y a une volonté claire de préserver cette ligne. Un premier projet d’assainissement de l’ordre d’un demi-million de francs pour la période 2017-2020 a été soumis à la Confédération à la fin du mois d’octobre. Un montant plus important, évalué à ce jour à 12 millions de francs, est envisagé pour la période 2021-2024.

En revanche, le Canton ne prévoit pas de modifier l’écartement des voies, les travaux étant jugés trop coûteux (entre 40 à 50 millions de francs). La stratégie du Conseil d’Etat consiste plutôt à mettre la priorité sur l’axe La Chaux-de-Fonds – Morteau, qui sera inscrit dans la liste des projets d’extension soumis à la Confédération à la fin du mois.

Quant à la possibilité d’étendre le service de bus à partir des Brenets côté français, les autorités étudient pour le moment l’offre soumise par Car Postal avant de se tourner vers d’éventuels partenaires français. /sbe

Pétition, train, Le Locle, Les Brenets, L'association pour le développement du Régional A la sortie du Château avec l'accusé de réception de la pétition.


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus