Des ruches connectées

C’est un petit pas pour les apiculteurs, mais un pas de géant pour les abeilles. CitizenBees ...
Des ruches connectées

L'apiculteur neuchâtelois Jean-Claude Meier et le fondateur de CitizenBeen, Audric de Campeau, sur le toit du Beau Rivage à Neuchâtel. L'apiculteur neuchâtelois Jean-Claude Meier et le fondateur de CitizenBeen, Audric de Campeau, sur le toit du Beau Rivage à Neuchâtel.

C’est un petit pas pour les apiculteurs, mais un pas de géant pour les abeilles. CitizenBees est une jeune entreprise implantées chez Neode, le parc technologique du canton de Neuchâtel. L'apiculteur Audric de Campeau propose des ruches urbaines et intelligentes dotées de capteurs.

Ce jeune français part du constat que les abeilles se développent mieux en ville. Audric de Campeau a installé de nombreuses ruches sur les toits de Paris, notamment au Musée d’Orsay ou aux Invalides. Les hyménoptères y produisent plus de miel et survivent mieux. L’absence de pesticides et une plus grande diversité florale permet d’expliquer ce constat.

Audric de Campeau propose aujourd’hui, au travers de CitizenBees, d’installer des ruches sur les toits d’entreprises ou d’institutions en ville. Non seulement les abeilles des villes renforceront la pollinisation, mais les ruches seront équipées de dizaines de capteurs permettant de suivre leur activité en temps réel.

Le premier client de CitizenBees est un hôtel de marque de la région. Le Beau Rivage, à Neuchâtel, a installé trois ruches sur son toit. /aju


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus